AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Ancienne fiche de Linxia, vous pouvez vous en inspirer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Ancienne fiche de Linxia, vous pouvez vous en inspirer ! Mer 13 Juin - 12:48



Linxia Esthée Enaria


feat. Jaimie Alexander

Identité







Age: 09 février 2012, soit 23 ans.
Situation: Célibataire
Poste, métier:Interprète
Origines: Américaine (Philadelphie)
Passions: Les langues, les serpents, l'astronomie.
Objectif(s): Faire garder à chaque pays sa langue d'origine, faire en sorte qu'elle ne soit pas oubliée.
Joyeuse
Amusante
Confiante
Envahissante
Passionnée
Bizarre

Caractère

Ce que je suis: un tourbillon de bonne humeur. Je ne comprends pas les gens qui dépriment tout le temps : à quoi ça sert franchement ? J'aime croquer la vie, j'aime rire et insuffler la joie autour de moi. Peut-être est-ce parce que j'ai toujours su ce que je voulais ? Ou parce que je sais ce que je vaux ? Possible. Si certains en doutent, je n'hésite pas à leur montrer ce dont je suis capable. Le manque de confiance en soi ? Connais pas. Je ne suis pas parfaite, c'est sûr, mais ça ne m'empêche pas d'aimer la vie et de savoir où je suis bonne. Je n'hésite pas à donner un coup de main si je le peux. Bien sûr si je vois que je ne servirais pas, je laisse tomber : mieux vaut qu'une personne compétente s'en occupe ! A moins que vous ne vouliez voir le vaisseau s'écraser en contrebas. Quoi que... j'aimerais bien essayer de piloter un sous-marin une fois, juste pour voir. Ca doit être très amusant ! Ah oui... ça c'est mon petit problème : quand on est une pile électrique et qu'on a une humeur toujours au beau fixe, on a du mal à être calme et posée. Va savoir pourquoi. Cela dit, je suis toujours très sympathique, mais prenez garde si vous faites quelque chose qui parvienne à m'énerver. Même une tornade serait la douceur même à côté. Heureusement pour vous, même si je vous traite de tous les noms dans toutes les langues possibles, vivantes comme mortes, et que je vous promets mille souffrances jusqu'à la fin des temps, je n'arrive jamais à vous détester plus de cinq minutes. Mais ce n'est pas une raison pour me prendre à la légère, croyez-moi, car ce serait les cinq minutes les plus longues de votre vie ! Et Freezer n'a qu'à aller se rhabiller !

Ce que l'on dit de moi: « Vous vous imaginez un instant tranquillement installé dans votre chambre, à jouer à la console à un truc flippant, genre Resident Evil, dans le noir, en pleine nuit, bien dans l'ambiance glauque et effrayante, quand soudain une furie débarque en claquant la porte et hurle un truc que vous n'entendez même pas tellement vous criez vous-même, mort de trouille ? Ca, c'est Linx'. Elle débarque toujours quand on s'y attend le moins, avec une bonne blague à vous raconter. Vous êtes occupé ? Rien à foutre. Si elle veut vous confier que son dernier bébé adoré de serpent a enfin pondu, vous pouvez bien vous planquer au fin fond du monde, elle saura vous retrouver. Mais on l'aime comme ça !»
Mica, frère aîné de Linxia.

« Elle parle tout le temps de ses bestioles... ça me fout la frousse. On dirait qu'elle préfère ces machins visqueux à ses camarades de classe ! Je vous jure, il y a de quoi se demander si elle a toute sa tête... »
Ancienne camarade de classe.

« Fascinante. Quand on la voit traverser une rue, on ne voit qu'elle. Sa démarche assurée, son corps de rêve... comment pourrait-on ne pas la regarder ? Et puis toujours un petit mot amusant quand elle passe devant mon portail. Une jeune femme très charmante, vraiment ! Quel dommage qu'elle s'absente pour une durée aussi aléatoire... »
Un voisin.

« Une bombasse artificielle. Il n'y a qu'à voir cette prétention quand elle passe, comme si tout lui appartenait. Pour qui elle se prend ? Et vas-y que je minaude ici et là... Le pire, c'est qu'elle a tous les hommes à ses pieds, mais qu'elle n'en profite pas. Je trouve ça louche. Enfin au moins elle s'en va, on va pouvoir respirer ! »
Une collègue.

Histoire

Mon passé c'est toute une histoire: Philadelphie est une ville immense qui m'a vue naître, il y a déjà 23 ans. Mica, mon aîné de deux ans, était aussi curieux que moi de me voir arriver. Notre lien n'a cessé de grandir avec nous, parfois en parfaite harmonie, parfois en concurrence farouche pour l'attention de nos parents. Mais sans jamais une once de méchanceté. La complicité était de mise dans notre petite villa de campagne. Oh nous n'étions pas si riches que ça, détrompez-vous. Mais nous n'étions pas non plus dans une situation précaire. Mon père était un très bon avocat, alors forcément les finances allaient avec. Quant à ma mère, c'était une jeune femme au foyer qui aimait prendre le temps de s'occuper de ses enfants.

Je ne sais pas vraiment ce qui m'a attirée du côté des langues. Peut-être un cours d'initiation au français, en école primaire, qui m'a passionnée. Les sons étaient si étranges, si différents, et pourtant ils signifiaient la même chose que notre bon vieil anglais. Juste différemment. Et puis toutes ces nuances avec lesquelles on pouvait jouer pour voguer d'un sens à l'autre... je ne sais pas, ça m'a fascinée. Et plus j'en apprenais, plus j'en voulais. Quel avenir là-dedans, dans un monde où une seule langue règne désormais ? Sans doute pas grand chose. Mais j'avais beau être une gamine, je m'en fichais déjà. J'adorais quelque chose, je n'allais pas le lâcher.

En grandissant, rien ne changea, si ce n 'est ma soif qui ne s'étanchait pas. Je laissais bien vite les matières censées être vitales, comme les mathématiques, l'histoire, la géographie, pour me consacrer au français, à l'italien, l'espagnol, l'allemand, le russe, le grec, et tant d'autres encore. Oh je n'étais pas nulle dans les autres domaines. Juste qu'ils ne m'intéressaient pas. J'y faisais le strict nécessaire pour obtenir des notes moyennes qui me suffisaient. Puis une fois les études basiques terminées, et déjà porteuse d'un solide répertoire - j'apprenais énormément à la maison avec les ordinateurs - je pus entrer dans une prestigieuse école de langues. Ah le paradis... d'autant que nous n'étions pas limités aux vivantes. Je pouvais passer des heures sur des hiéroglyphes anciens et je trouvais même le moyen de me faire demander par mes professeurs pour les aider lors de traductions délicates.

J'avais déjà une réputation d'interprète légendaire quand il fut question de cette fameuse course. L'Atlantide... bien sûr que je connaissais, il y avait tant de textes qui y faisaient référence, sans jamais réellement la situer. Un rêve à atteindre pour tout archéologue aventurier. Qu'y ferais-je ? Et bien... sans compter le côté Indiana Jones qui me plaisait déjà bien, découvrir de nouvelles connaissances anciennes et, surtout, une nouvelle langue m'excitait follement. J'eus un instant d'hésitation : pouvais-je laisser Mica seul ? Mon frère avait un peu de mal à trouver sa propre voie, et souvent nous passions de longs moments ensemble à en discuter, tranquillement, sans que je ne l'assaille de reproches, contrairement à nos parents. Souvent je lui redonnais du courage et je l'aidais à examiner d'autres pistes qui pourraient lui plaire. Pouvais-je l'abandonner ?

L'hésitation me rongea quelques jours. Mais ma passion l'emporta une fois de plus. Je devais y aller ! Je voulais lire de nouveaux symboles, comprendre l'histoire de ce formidable continent, savoir jusqu'à quel point "l'atlantidien" avait pu influencé nos propres langages. Mica... et bien il était temps qu'il trouve sa propre passion seul. Mon autre seul regret fut mes serpents. Tout comme les langues, j'avais très vite apprécié ces créatures fascinantes et leur avais aménagé une pièce spécial dans mon appartement. Remplie de vivariums, ils évoluaient paisiblement dans cet espace immense. Qui pourrait s'en occuper aussi bien que moi ? Heureusement, je connaissais de nombreuses personnes qui partageaient ma passion et je parvins à engager un ami pour se charger de lâcher les souris régulièrement dans leur univers.

Ce détail important réglé... et bien je n'avais plus qu'à partir à l'aventure ! Aussi excitée qu'une gamine, je fus sélectionnée sans mal grâce à mes compétences d'interprète - comme quoi ! - et pus rejoindre mon équipe. Ne restait plus qu'à partir !

Beaucoup de choses se passèrent durant la course, mais seul le résultat final comptait vraiment : nous l'avions trouvée ! L'Atlantide ! Tous les mots dans toutes les langues du monde ne suffiraient pas à décrire ce que je ressentais. Lorsque j'eus le choix, ma décision ne fut pas difficile à prendre : je restais bien sûr ! Il y avait tellement de choses incroyables à étudier ici ! Ces atlantes parlaient notre langue mais également la leur, d'où semblaient provenir toutes les autres que nous, pauvres humains, avions connues. La technologie ? Je laissais cela aux scientifiques, bien qu'elle m'étonna grandement. Pour ma part, je me lançais dans de grandes études sur leurs langues et bien sûr l'appris rapidement. Maintenant, ma foi... je crois que le reste de ma vie est destinée à suivre son cours ici, à Atlantis, parmi leurs parchemins et leurs citoyens remplis de mystères et de mots à décrypter !

derrière l'écran


Par quel prénom peut-on t'appeler : Linxia c'est très bien !
Ton pseudo sur la toile : Linxia
Combien tu as soufflé de bougies : 24
Comment t'as découvert Search Games : c'est Gena qui m'a tout dit !
Pourquoi tu as décidé de t'inscrire : parce que si Gena le dit, je fais !
Tu as lu le réglement ? Alors son p'tit code c'est ? : je l'ai, mais comme je m'autovalide je le dis pas mwahahahah vous saurez pas petits malins, allez le lire !
Ta citation favorite : "Always look on the bright side of life"
Le mot de la fin: fin


Cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et modifiée par Eylika.

Revenir en haut Aller en bas

Ancienne fiche de Linxia, vous pouvez vous en inspirer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vous pouvez aller vous inscrire
» Pouvez vous me conseillez je suis un peu perdue....
» Pouvez vous prouver que vous n'êtes pas un escargot ?
» Pouvez vous m'aider dans mon choix ?
» Pouvez vous identifier cette montre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Vos personnages :: Votre présentation :: On va avoir un souci !-