AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là... Mer 1 Aoû - 12:23





Aloys Mark Richmond


feat. Ryan Reynolds

Stone Sour - Made Of Scars

Identité







Age : 07/11/2005 soit 29 ans
Situation : Célibataire
Poste, métier : Je suis géologue et je reste géologue dans cette course.
Origines : Française (Je suis corse si vous voulez tout savoir…)
Passions : La géologie, les sciences en général, l'étude de la terre et des fossiles, le graphisme
Objectif(s) : Je veux être reconnu comme référence pour les nouvelles découvertes que je ferais pendant la course.
Plaisantin
Moqueur
Cachottier
Renfermé
Méfiant
Exaspérant
Sensible
Loyal

Caractère

Ce que je suis :
Je suis un type agaçant, je dois bien le reconnaître. Mon humour, assez particulier ne plait pas à tout le monde. Je ne me prive pas pour autant de balancer toutes les vannes, moqueries ou remarques qui me passent par la tête. Je ne réfléchis pas avant de parler.
Évidement, ça ne m’attire pas que des bons sentiments, j’exaspère les gens. Il m’arrive même de les blesser sans vraiment m’en rendre compte. C’est devenu une seconde nature. Dès que je stresse, qu’une situation me gêne, se complique, j’y vais de mon petit commentaire. Rien de tout ça n’est volontaire, c’est un réflexe de survie, de protection. Inutile de dire que je ne m’excuse jamais.
Jusqu’à présent, personne n’a réussi à aller au-delà de ma façade d’emmerdeur à l’humour particulier. Je dois bien admettre que je ne facilite pas les choses mais quelque part… je préfère qu’on me considère comme un casse-pieds que comme quelqu’un de trop sensible qu’il serait facile de manipuler ou de briser. C’est ma carapace et elle est solide, vous pouvez me croire. J’ai les épaules solides, j’encaisse très bien le rôle du type antipathique.

Malgré ce lot de défauts bien garni, comme précédemment dit, je suis assez sensible d’où mon réflexe de défense. Le problème, c’est que s’ouvrir aux autres, ce n’est jamais qu’un moyen de se faire souffrir et ça n’en vaut pas la peine. Je ne suis pas masochiste.
Je suis méfiant, vous l’aurez deviné tout seul mais une fois la méfiance dépassée, sous mes airs de je m’en foutiste, je suis loyal. Je ne laisserais pas tomber qui que ce soit sauf si la personne le mérite amplement.

Oh, un dernière chose, je ne parle jamais de moi, absolument jamais.

Ce que l'on dit de moi :
Alors…

Que mon humour est merdique.
Que je suis une enflure de première classe.
Que je ne prends rien au sérieux à part peut-être ma terre et mes cailloux.
Que je suis un emmerdeur.
Que je cache quelque chose.

Et sans doute tout un tas d’autres choses plus ou moins sympathique dont j’ignore tout.

Histoire

Mon passé c'est toute une histoire : Je suis né à Bastia en Corse, sous X, le 07 novembre 2005. De ce fait, je suis resté dans le service maternité privé des bras de parents aimants et tout le tralala. Les bras qui m’ont bercés et cajolés, c’était les bras des infirmières, infirmiers, médecins, pédiatres, etc… Jusqu’à ce qu’on me place, en attendant qu’on me trouve une famille, un foyer, un toit.
Si vous vous attendez à une histoire larmoyante, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Dommage pour vous parce que ça doit être vachement douloureux et coûteux en frais médicaux.
Il n’y a rien à dire sur les trois premières années de ma vie. Quand bien même, j’en ai peu de souvenirs, quelques photos et aucune babiole. Quand un couple adopte, il tente d’effacer le passé, de faire leur l’enfant qui ne l’est pas tout à fait, à eux. Parce que quelque part, viendra le jour où il saura. Voilà pourquoi il y a des photos d’avant mes trois ans, pour faire comme si j’avais toujours été là. Dans mon cas, on ne m’a jamais caché que j’étais adopté, de toute façon, j’étais trop grand pour ça.

Dit comme ça, on pourrait croire que je n’accepte pas ma situation d’enfant adopté. Que du contraire. Je n’ai jamais eu de difficulté à me faire à cette situation et mes parents, même s’ils ne sont pas ceux qui m’ont conçu, sont ceux qui m’ont élevé. Si un jour devait ressurgir dans ma vie mes géniteurs, j’avoue en toute sincérité que ça ne me ferait ni chaud ni froid. Faire un gamin ne suffit pas à faire de vous des parents. Bref, mes parents, ce sont ceux qui m’ont adopté quand j’avais trois ans, qui m’ont appris les choses de la vie, qui ont payé ma scolarité et mes soins.
Vous me direz, quand on a des parents avec de l’argent, ça aide aussi. À ça, je répondrais que vous n’avez rien compris à la vie et que vous devez être frustré par votre existence. C’est quand même sacrément moche d’être jaloux du pognon. Votre maman n’a pas dû être présente pour vous si vous en arrivez-là.

Bien sûr, les enfants sont un fléau. J’entends par là, qu’ils sont horribles les uns avec les autres. Une espèce de banc de piranhas en quête de chair sanguinolente… L’image est exagérée ? Parlez pour vous. C’est exactement ce qu’est une classe d’enfants. Des petits monstres au franc parlé qui frise l’incontrôlable. Et d’après vous, qu’est-ce qui arrive quand ils se mettent en action ? Rien de bon.
J’étais la cible privilégiée. J’avais une cible invisible sur le front avec un gros point rouge entre les deux yeux. Ou si vous préférez, j’étais le gamin avec la pancarte dans le dos qui disait : « Je suis adopté, lynchez-moi. ». Pas besoin de le leur dire deux fois.
La plupart du temps, c’était verbal. Pas si facile à encaisser mais pas non plus insupportable. Quand j’avais de la chance, j’arrivais à me concentrer sur autre chose. J’étais assez solitaire alors je m’évadais toujours d’une façon ou d’une autre dans la cour de récré. L’ennuie, c’est que les plus cruels ne se contentent pas de vous balancer que vous n’être rien, que vos parents vous trouvaient trop moche pour vous garder, que vous n’étiez qu’une erreur de parcours, etc… Non, à eux, ça ne leur suffit pas alors parfois, j’avais droit à un petit passage à tabac discretos dans un coin de la cour. Tranquille quoi… surtout pour eux.
La première année, ça se digère. La seconde, beaucoup moins. La troisième, vous commencez franchement à en avoir votre claque. La quatrième, vous pétez les plombs. La cinquième, vous comprenez qu’il faut être le pire mais de façon intelligente.
Je crois que c’est là que j’ai commencé à repérer ce qui faisait mal et comment le dire. En toute franchise, c’était jouissif. Presqu’autant que de rouler un patin à votre première conquête. Non, en fait, c’est la même intensité, c’est juste différent. Vous vous sentez fort et vous avez raison. Bien sûr, le changement ne s’est pas produit en une fois, ça a été progressif.

Avec le temps, j’avais appris à blesser plus vite et mieux que n’importe quel petit con ou petite conne. J’étais le mec à abattre, à éviter ou à avoir dans son carnet d’adresse, voire même à inviter à sortir. Le bahut, c’était véritablement le pied et le chef incontesté de la vanne qui fait mouche, c’était moi. Ça m’a attiré pas mal d’ennuis et de remontrances, c’est clair mais voyez-vous, avec des notes comme les miennes, on vous passe un peu votre façon d’être surtout si ça ne concerne que le verbal envers vos camarades. J’étais assez intelligent pour ne pas m’attaquer aux professeurs.
Il y a toujours un prof très con, c’est sûr, mais celui-là, on a tous appris à le mater. Moi le premier.

Comment on réussit à avoir une vie sociale et amoureuse quand on est incapable d’éviter de blesser quelqu’un sans faire un effort ?
La vie sociale, c’est facile, la vie amoureuse en revanche… C’est autre chose. Faut vraiment qu’elle tienne à vous pour ne pas prendre ses jambes à son cou en vous traitant de connard. Ça a toujours fini par m’arriver pourtant. À un moment ou un autre, j’ai sans doute dû prononcer la phrase de trop ou alors, je n’étais pas assez démonstratif. On pourrait croire que je m’en moque mais c’est faux. C’est douloureux, ça l’est toujours et ça le sera toujours. Mais il y a une différence entre ressentir et montrer ce que l’on ressent. Ne comptez pas sur moi pour me dévoiler.

Et ma géologie dans tout ça ? Mon étude de la terre et des cailloux ? On pourrait dire, banal pour un mec sans racine, son truc, c’est justement la terre. J’ai envie de vous répondre, passez par un marché et demandez quelques neurones d’occaz’, ça sera toujours mieux que les vôtres.
La terre a plus à nous en apprendre sur l’évolution que n’importe quel bouquin sur l’histoire. Elle reflète tout ce qu’elle a subit, chaque couche, chaque aspérité raconte une histoire. J’aime les histoires qu’elle me raconte. Chaque pierre, chaque sol, chaque roche est particulière. Les cailloux, comme vous dites, renferment plus de secrets qu’aucun être humain. Les fossiles sont des pages à tourner et à examiner. Animal, minéral, végétal, tout est traduisible par la terre.
Mes études étaient toutes trouvées et mes parents m’ont encouragé. Je ne les ai pas déçus. Si vous voulez le meilleur géologue de France, c’est moi qu’il faut appeler, pas n’importe quel crétin qui sort de la même filière. J’ai eu la meilleure école. Quand on est passionné, on ne recule pas devant les heures de boulot, les stages au fin fond du monde ou quoi que ce soit.

Pour moi, ce jeu est un moyen de prouver à nouveau que je suis une référence. Je veux être reconnu pour mes découvertes. Certains cherchent le Saint-Graal, moi, je veux trouver l’Atlantide et y faire les prochaines découvertes majeures.

derrière l'écran


Par quel prénom peut-on t'appeler : ✗
Ton pseudo sur la toile : Luny, Padmo(Padmohora), Pomme, Nabou, Nod
Combien tu as soufflé de bougies : 24
Comment t'as découvert Search Games : Par la fonda.
Pourquoi tu as décidé de t'inscrire : J’avais envie.
Tu as lu le règlement ? Alors son p'tit code c'est ? : Validé par Neah
Ta citation favorite : « Celui qui pense droit marche de travers. » Jean Dypréau
Le mot de la fin : Tadaaa ?


Cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et modifiée par Eylika.



Dernière édition par Aloys M. Richmond le Mer 1 Aoû - 14:16, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

P. Neah Emerson
The fonda rules your world
♙ STATUT : Ancienne cuisinière de l'équipe de l'Australie. J'étais pour la course et je suis sous le charme de l'île, sur laquelle je reste vivre.
♙ DATE D'INSCRIPTION : 21/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 242


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là... Mer 1 Aoû - 12:31

Bienvenuuuuuuue officiellement ! J'adore cette première partie !
Je te valide ton code miss ♥️

_________________________

❝ Make your heart believe ❞
«Sans cri ni haine, dis lui d'être forte. La vie t'emmène, ce n'est pas sa faute. C'est nous, nous sommes devenus fous. N'oublies pas de lui dire qu'en laissant voler ton coeœur, elle trouveras l'amour ailleurs. Et tu ne vaux pas ses larmes, dis lui que tu l'aimes, mais que tu viens me retrouver. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

A. Ludmila Dostoïevski
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Russie
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 153
♙ AGE : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là... Mer 1 Aoû - 13:32

    Entre types agaçants, j'exige un lien En tout cas, bienvenue parmi nous
    Bonne continuation pour ta fiche
    Et amuses toi bien avec nous I love you

_________________________

to forget past, to live present
« But there's a side to you that I never knew, never knew. All the things you'd say, they were never true, never true. And the games you'd play, you would always win, always win » •• adele, set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là... Mer 1 Aoû - 13:58

Merci bien ! À vous deux et Ludmila... Ce sera avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

P. Neah Emerson
The fonda rules your world
♙ STATUT : Ancienne cuisinière de l'équipe de l'Australie. J'étais pour la course et je suis sous le charme de l'île, sur laquelle je reste vivre.
♙ DATE D'INSCRIPTION : 21/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 242


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là... Mer 1 Aoû - 14:27





Bravo Aloys !








Tu es validé ! Tu vas pouvoir commencer à RP, mais avant ça, voici quelques petites choses à faire pour évoluer correctement parmi nous :

♙ Commence par faire recenser ton avatar pour de bon ici en n'oubliant pas de poster également dans le bottin des prédéfinis si ton choix s'est porté sur un PV.
♙ Passe également dans cette partie pour te faire recenser dans les différents sujets qui concernent ton personnage, c'est très important !
♙ Il va te falloir créer une fiche de liens pour ton personnage, personne ne mord ici et tu pourras peut-être faire des connaissances ?
♙ Puis une fiche de RP qui est pratique pour accéder directement à tes écris. Mais n'oublie pas, le formulaire n'est pas obligatoire !
♙ N'oublie pas de remplir tous les champs de ton profil, et surtout les liens de tes fiches pour qu'on puisse facilement et rapidement les consulter ! Génère également ta fiche de personnage, qu'on puisse suivre ton avancée !
♙ RP c'est bien joli, mais je te conseille de lire les intrigues pour pouvoir évoluer en conséquence et te tenir au courant de ce qui se passe chez les concurrents.
♙ Tout est okay, tu peux commencer à t'amuser ! (si ça n'était pas encore le cas jusqu'à présent). Si tu as la moindre question, toute l'équipe est à ton écoute et sa boîte à MP t'est grande ouverte !

Bon jeu sur Search Games !


Dieu que j'aime ta fiche, le perso est totalement respecté tu te l'es vraiment approprié !

_________________________

❝ Make your heart believe ❞
«Sans cri ni haine, dis lui d'être forte. La vie t'emmène, ce n'est pas sa faute. C'est nous, nous sommes devenus fous. N'oublies pas de lui dire qu'en laissant voler ton coeœur, elle trouveras l'amour ailleurs. Et tu ne vaux pas ses larmes, dis lui que tu l'aimes, mais que tu viens me retrouver. »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là...

Revenir en haut Aller en bas

Aloys M. Richmond ➜ Arrête de te plaindre, si ça ne te plait pas, ton point de retour sur la carte est là...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Purcell Artillery, Richmond Virginia, 1861
» John Richmond,vous connaissez???
» il existe un mail de l'assos. pour "se plaindre" ?
» (coll) Collection PIC (C.P.E.)
» L'HISTOIRE DE L'EMPEREUR ET DU VIEUX SAGE(chaman)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Vos personnages :: Votre présentation :: On va avoir un souci !-