AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Ven 10 Aoû - 20:57





Gary P. Endson & Aloys M. Richmond








Lieu du RP : Les couloirs du centre et… le centre !
Moment du RP : La veille de la constitution des équipes
Période de la journée : Soir
Statut du RP : Privé
Titre de l'intrigue en cours : Discours d'Eknel Sinoth - Intrigue de base


Dernière édition par Aloys M. Richmond le Dim 7 Oct - 16:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Ven 10 Aoû - 21:00

Quand je m’étais inscrit pour trouver l’Atlantide, je n’avais pas pensé au boxon médiatique. Je suis du genre à me planquer dans un endroit pour étudier son sol, pas le genre à serrer des mains et encore moins à sourire de façon sympathique à la foule. Les gens ne me gênent pas, ce sont plutôt les mondanités et la surveillance du langage qui me gênent.

J’étais au centre depuis quelques jours, je m’étais un peu baladé dans Paris et la patience n’était pas mon fort. Devoir attendre comme ça la constitution des équipes et le lancement de tout ce cirque me rendait totalement marteau.
Si les gens pouvaient nous demander la couleur de nos chaussettes ou de nos caleçons, ils le feraient et je ne parle même pas des questions indiscrètes que j’avais déjà entendues.

Bien décidé à ne pas rester dans ma chambre à ne rien faire, je m’habillais. Comme à mon habitude, assez simplement. Un t-shirt, un jeans, mes rangers et ma veste en cuir. Faut de trouver de quoi faire m’occuper pour le moment à part mes précédentes recherches, je sortais mais pas dans Paris. J’avais eu ma dose. En plus, si je me paumais alors que j’avais bu un coup de trop, j’étais mal barré. Donc… restait une solution, le bar du centre. Tout était prévu pour les participants non ? Alors il devait y avoir un bar. C’était une obligation.

Je me saisis donc de mon portefeuille, de ma clef électronique et je sortais. La quête de ce soir, trouver le point vital… le bar !

Je me suis paumé dans le centre, je suis passé dans le même couloir quatre fois, je suis tombé deux fois sur la régie et deux fois sur le service d’informations avant de me décider à l’utiliser. J’appuyais sur l’écran tactile en m’appuyant du coude sur le côté de la borne, main sous le menton. La machine débita son message.

« Bonsoir, veuillez insérer votre pass dans le lecteur. »

Ah… Je fouillais mes poches pour y coller le pass qu’on m’avait filé qui faisait aussi clef pour les chambres. Il y eut ce petit bruit caractéristique et la machine se mit à déballer son menu. Je me mis à chercher le mot bar, café, débit de boisson ou que sais-je. Rien… ça commençais mal, très mal. Je marmonnais. Maudite machine. J’entrais ensuite dans la recherche personnalisée.
Je finis par trouver, bar restaurant.

« Yes ! » Je criais ça un peu trop fort et quelques têtes se tournèrent vers moi. « Quoi ? Vous n’avez jamais vu un homme heureux ? »

Je récupérais ma carte après être revenu au menu principal. C’était mieux que rien, au moins, je mangerais au passage. Tout en me dirigeant jusqu’à l’endroit que m’avait indiqué l’écran, je sifflotais tranquillement. Je ne sais pas pourquoi mais on avait de cesse de me regarder comme une couche de roche datant de l’air paléolithique. Vraiment, c’était perturbant. J’étais habillé, je ne me baladais pas en caleçon, je n’avais pas de papier chiotte collé à mes pompes. Enfin, je croyais.
Je m’arrêtais donc devant une vitre qui me renvoyait mon reflet. Non, rien de tout ça, seuls mes cheveux étaient indisciplinés au possible et j’avais une légère barbe. Peut-être s’attendait-on des participants une tenue irréprochable, digne d’un archiduc ? Aucune idée. Si c’était à ça qu’ils s’attendaient et ben mon cochon, ils seraient tous très déçu. J’étais géologue nom d’un chien, pas gravure de mode.

Alors que je marchais vers le resto-bar, je faillis me prendre une porte en plein dans le nez. Le genre porte battante. Allez savoir pourquoi, il y avait des portes comme ça un peu partout. Je ne comprenais pas pourquoi on avait des bornes électroniques derniers modèles et pas de portes automatiques. Franchement, ça me dépassait.
C’était comme quand je me baladais avec ma tablette géologique… Je marchais beaucoup par automatisme quand je réfléchissais et je marmonnais pour ne rien dire. C’était à croire que c’était la chose la plus incroyable au monde et pourtant, c’était tout simplement indispensable pour mes recherches. Peut-être était-ce simplement parce que j’étais géologue ? C’est vrai que ce métier n’était pas vraiment très connu avant le lancement de cette course folle à l’Atlantide. J’embrasserais presque Eknel Sinoth pour avoir eu cette idée de génie.

Bref ! Je me recadrais sur la porte que j’avais failli prendre en plein visage.

« Merde ! Faites attention, vous auriez pu me tuer ! Y a des gens qui se baladent derrière ces portes. »


Dernière édition par Aloys M. Richmond le Sam 11 Aoû - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gary P. Endson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Ancien participant totalement contre la course
♙ DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 133


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Sam 11 Aoû - 10:43


Gary venait tout juste d'arriver au centre d’accueil des tributs. Il se tenait dans ses "appartements", allongé sur son lit en train de contempler le plafond. Un beau lustre pendait à celui-ci, éclairant l'immense chambre qui ne devait pourtant qu'héberger une personne. Le jeune homme était émerveillé par tant de beauté et de luxe. Arrivé dans sa chambre, il avait immédiatement appelé sa mère et lui avait décrit chaque millimètre près de sa magnifique demeure de quelques jours. Il avait pris de nombreuses photographies en se promettant de les montrer à tous ses amis au moment de son retour. Si tant est si bien qu'il reviendrait un jour bien entendu.
Et maintenant, il se trouvait là, à attendre il ne savait quoi, allongé. Il tentait de ne penser à rien. De ne pas penser à ce qui l'attendrait dans les jours à venir. De ne pas penser aux risques qu'il allait encourir. Car il avait peur. Peur d'être ridicule devant les caméras, peur de voir son objectif percé à jour par quelqu'un, peur de mourir...

Gary se redressa. Non. Il ne devait pas penser à ça. Et pour cela, il devait s'occuper. Il saisit sur sa petite table de nuit orange son pass ainsi que son portable -au cas où- et sortit de sa chambre. Il ferma la porte et se dirigea d'un pas décidé vers.... Il ne savait pas bien quoi en fait. Le jeune homme se dit qu'il devrait bien trouver une sorte de salle commune ou un truc du genre où il pourrait peut-être rencontrer d'autres tributs, s'amuser... Les couloirs du centre étaient presque vides, mis-à-part quelques membres du personnel qui ne semblaient pas vraiment intéressés par ce garçon se baladant dans les bâtiments. Il n'y avait aucune trace de tributs. Gary était un peu perdu dans ces immenses couloirs qui donnaient l'impression de ne pas avoir de fin. Peut-être était-ce simplement parce qu'il tournait en rond ?
Le jeune homme n'était par habitude pas timide mais étonnement, ce jours là il ne réussissait pas à aller voir qui que ce soit pour demander son chemin. Pourtant, il n'aurait sûrement eu aucun mal à le faire puisqu'il parlait couramment le français ! Enfin il trouva des escaliers qu'il décida de prendre. Arrivé en bas, il tomba sur le service d’informations. Un homme, plus âgé que lui d'une dizaine d'années, était déjà en train de l'utiliser. Gary attendit donc derrière lui, jusqu'au moment où l'homme poussa un petit cri de satisfaction. Cela fit sursauter de nombreuses personnes dans la salle et le jeune interprète le fixa avec des yeux bizarres.
-Quoi ? Vous n’avez jamais vu un homme heureux ?
Gary rit intérieurement. Cet homme avait l'air un peu malade et il aimait beaucoup cela. Alors qu'il repartait, le garçon décida de le suivre. Peut-être allait-il le mener dans un lieu réservé aux tributs après tout ?

Le jeune homme le suivit le long de plusieurs couloirs avant de s'arrêter net. L'autre venait de se prendre une porte dans la figure. Gary retint une nouvelle fois un rire en l’entendant hurler. Toute sa timidité perdue, il décida que c'était le moment pour lui d'intervenir.
-Vous savez, il faut faire attention aux portes et toujours vérifier qu'elle soit bien ouverte avant de sortir !
Le jeune homme sourit, dévoilant deux rangées de dents presque parfaites. Il savait que là, ça pasersait ou ça casserait. Soit l'homme riait avec lui de bon cœur soit il hurlait de plus belle. Et là, il pencherait plus pour la seconde option.


_________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Sam 18 Aoû - 20:07

J’étais en train de râler ouvertement sur le ou la responsable de cette ouverture de porte mais alors que j’allais en remettre une couche, j’entendis quelqu’un parler. Il me fallut un moment pour assimiler ce qu’il venait de dire. Car oui, il s’agissait d’un il… Pas mon ouvreur de porte semblait-il Non, un gamin, enfin… gamin… il n’en avait pas encore fini avec sa puberté ou alors il en sortait tout juste. Il devait avoir quoi ? Dix-sept ? Dix-huit ans ? Oui, ça devait être à peu près ça.

-Vous savez, il faut faire attention aux portes et toujours vérifier qu'elles soient bien ouvertes avant de sortir !

Il était sérieux là ? Merde, si on avait mis des portes battantes, c’était bien pour justement ne pas faire attention à ce détail ! Ce qui m’échappait, c’était pourquoi – Nom de Dieu - les gens ne faisaient pas attention en ouvrant les portes ! Qu’est-ce qu’il avait de compliqué dans le fait d’ouvrir une porte calmement ?

Je le regardais encore sans réagir. Mon agacement de base changée en curiosité agacée.

« Et t’es quoi toi ? Enfin j’veux dire… t’es qui ? » Je complétais ma question. « Concurrents ? Personnels ? Famille proche ? »

C’est que dans le coin, fallait pas s’emporter sur n’importe qui. On était gentil avec nous mais il ne fallait pas pousser la politesse trop loin ou bien ça risquait de se payer.

J’oubliais le gamin un instant pour regarder le responsable de mon presque choc avec une des ces foutues portes.

« La prochaine fois… Essayez de faire gaffe en ouvrant la porte ! Manquerez plus que vous éborgniez un participant avant l’heure ! Ca ferait joli sur un CV… Vous croyez pas ? J’vous adore tous, vous méprenez pas mais… » Je haussais le ton. « … nom de Dieu les portes quoi ! »

Si je réagissais comme ça, c’était uniquement parce que quelques jours plus tôt, lors de mon arrivée en fait, j’avais bel et bien pris une porte dans la figure. Tous pressés qu’ils étaient, ils ne pensaient pas aux gens qui circulaient dans les couloirs et j’avais fini par lâcher mes sacs pour vérifier que mon nez n’était pas cassé. J’étais géologue, je n’avais pas envie de ressembler à un foutu boxeur presque trentenaire.
La personne s’était excusée mais ça m’avait quand même bien emmerdé.

Je ne sais pas, il fallait croire qu’on leur enseignait la rapidité mais pas la jugeote. J’admirais leur boulot, sérieusement, il fallait pouvoir gérer autant de participants, il fallait de la patience, de la retenue tout ce qu’on veut… Mais les portes !
Déjà à l’unif’ je haïssais les portes si elles n’étaient pas automatiques. Combien de fois j’avais pris ou bien failli prendre l’une d’entre elles à cause d’un étudiant ou d’un prof trop pressé. Je haïssais ces foutues portes.

Je reposais mon attention sur le gamin.

« On disait ? » Je réfléchissais. « Ah oui, t’es qui ? »

J’allais y arriver à force. Je n’avais pas le taux de concentration d’une gerbille en général mais en toute bonne fois, il fallait reconnaître que je n’étais pas doué avec les gens et avec des gamins encore moins. Pas pour rien que j’étais célibataire et sans enfant et surtout que je préférais être au milieu d’un tas de cailloux ou au milieu du désert. J’aurais été franchement à chier dans le rôle du prof’ ou du père de famille.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gary P. Endson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Ancien participant totalement contre la course
♙ DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 133


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Sam 25 Aoû - 10:44

L'homme foudroyait Gary du regard. Cela lui donna encore plus envie de rire. Ouh... Il n'avait pas apprécié. Là, il devait être en train de chercher une réplique de la mort qui tue à lui jeter à la figure, histoire de se crédibiliser un peu. Gary attendit donc sa réponse. Après tout, il avait (presque) tout son temps.
- Et t’es quoi toi ? Enfin j’veux dire… t’es qui ? Concurrents ? Personnels ? Famille proche ?
Il semblait qu'il n'avait pas de répliques en stock. Il allait direct dans l'interrogatif. Gary réfléchit à ce qu'il allait répondre. Il avait presque envie de raconter des bêtises à cet homme, juste pour s'amuser. Celui-ci l'interrompit dans ces pensées en se détournant brusquement et en hurlant vers la porte qu'il s'était pris quelques secondes plus tôt :
- La prochaine fois… Essayez de faire gaffe en ouvrant la porte ! Manquerez plus que vous éborgniez un participant avant l’heure ! Ça ferait joli sur un CV… Vous croyez pas ? J’vous adore tous, vous méprenez pas mais… nom de Dieu les portes quoi !
C'en était trop. Gary ne put pas s'en empêcher. Il éclata de rire le plus discrètement qu'il le pouvait. Ce mec était vraiment trop ridicule ! Heureusement que l'homme était trop obnubilé par la porte, d'ailleurs, par ce que sinon, il était très mal.

Lorsque celui-ci tourna la tête, Gary s'arrêta brusquement de glousser, fixant dans les yeux cette étrange personne. Il lui lançait le même regard noir. Visiblement, il était toujours en colère. Tant mieux. Cela ne serait que plus drôle de parler avec lui. L'homme reprit, demandant à nouveau au jeune garçon qui il était. Gary opta finalement pour lui dire la vérité. Il ne savait pas non plus à qui il avait affaire, alors autant ne pas trop se ficher de lui, pour l'instant...:
-Gary Endson interprète de l’équipe Irlande, pour vous servir…
Il ajouta avec une pointe d’ironie dans la voix, après s'être incliné.
-Peut-être que quand vous aurez fini de vous énerver après les portes, vous pourrez, vous aussi, vous présenter ?
Le jeune homme sourit. C’était plus fort que lui. Il allait peut-être se faire ratatiner à force de coups de poing mais il ne pouvait pas s’empêcher de réagir comme ça. Il avaikt beau avoir voulu être respectueux... son naturel avait repris le dessus.

Spoiler:
 

_________________________



Dernière édition par Gary P. Endson le Sam 25 Aoû - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Sam 25 Aoû - 12:17

Alors lui… il avait le sens de l’observation d’un aveugle une nuit sans lune dans une pièce fermée sans lumière… Je sais, ça fait beaucoup d’incohérence mais on s’en tamponne. Je regardais avec obstination le membre du personnel qui avait failli m’éborgner, un peu surpris mais après s’être excusé rapidement, il avait déguerpi.
Je me retournais donc vers l’ado qui semblait avoir un sacré problème de vue.

Je m’accoudais au mur et le regardais sceptique. On ne pouvait pas fumer à l’intérieur, dommage.

« Nan, tu crois que tu vas être l’interprète des irlandais. Faut pas confondre gamin. Prends pas tes désirs pour des réalités. Tu verras bien demain dans quelle équipe t’atterrira. Avant ça, évite de te présenter sous une équipe, ce serait ballot si tu te retrouvais avec les islandais. »

Je me redressais pour mettre ma main sur sa tête. Fallait encore qu’il pousse lui. Il avait des centimètres à prendre…

« En plus, t’as besoin d’une sacrée bonne paire de lunettes pour ne pas voir que je ne m’engueule pas avec une porte. Sérieusement gamin… faut regarder autour de toi. Le mec qui est sorti par la porte, ça t’interpelle pas ? Tu penses franchement que je perdrais min temps à m’engueuler avec une porte ? Ma foi… y a des gens qui le feraient, c’est vrai mais pas moi. Alors un petit conseil, si tu veux être pris quelque part, apprends déjà à observer ce qui t’entoure. »

J’aurais tout aussi bien pu passer sur la présentation mais bon, au moins, si ça pouvait lui éviter de raconter des conneries.

« Aloys Richmond, géologue, Corse. »

Simple concis, on pouvait pas faire mieux. Je verrais bien demain où j’atterrirais avec mon matos. En attendant, je resterais géologue quelque soit l’équipe où je tomberais. Je me foutais d’être avec les français, les ricains ou n’importe qui d’autres tant que je tombais sur une équipe sérieuse.

« Oh, et surtout… Tiens ta langue. Ce sera pas mal pour être pris. »

Moi évidement, je ne la fermais pas, il ne fallait pas déconner. Quoi que je savais être calme et posé quand il le fallait, sinon, je n’aurais jamais pu faire toutes ces expéditions et ces chantiers de fouilles avec les archéologues nommés de l’unif’. Le tout, c’était de savoir quand l’ouvrir.
J’espérais une chose ne pas tomber avec lui et ne pas tomber avec Ludmila. Divine mais odieuse. Il fallait bien admettre que la beauté, dans son cas, n’était pas suffisante.

Bien décidé à ne pas me laisser emmerder par un gamin, je poussais la porte en prenant garde à n’assommer personne, sait-on jamais avec la loi des séries.

« Allez gamin, à plus. »

Je n’allais pas traîner dans le couloir pendant cent-sept ans. J’avais faim et j’avais envie de boire un verre ! Un bon whisky single malt ne me ferait pas de mal. Je dirais même qu’il me ferait le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gary P. Endson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Ancien participant totalement contre la course
♙ DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 133


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Sam 25 Aoû - 13:36

L’homme fixait Gary et commençait à le sermonner. Soit disant qu’il ne fallait pas se présenter sous une équipe (en l’occurrence ici, l’Irlande), ni prendre ses rêves pour la réalité. Bah quoi ? Il n’avait pas le droit d’espérer qu’il serait admis dans l’équipe de son pays ? Non mais pour qui il se prenait ce donneur de leçons ?

L’homme en question en rajouta. Il déclara que Gary avait sérieusement besoin de lunettes, car il ne parlait pas à la porte, mais à la personne qui l’avait refermée sur lui. Cela donna à nouveau envie de rire à Gary, qui ne se retint pas, cette fois. Cet homme ne connaissait donc pas le principe de l’ironie ? Il gloussa comme il ne l’avait jamais fait alors que l’autre commençait enfin à se présenter :
- Aloys Richmond, géologue, Corse.
Imperturbable, le français continua de parler. Il ne semblait pas être dérangé par le fait que Gary soit en train de rire comme un… Comme un il ne savait pas trop quoi d’ailleurs… Il ajouta que le jeune homme ferait mieux de tenir sa langue si il voulait être choisi et se détourna.
En entendant cela, Gary arrêta de rire. Il le regarda ouvrir la porte en silence puis la traverser, sans cette fois se la prendre dans la tête, au grand désarroi du jeune garçon. Aloys commença déjà à s'éloigner, juste après s’être retourné pour adresser un signe de tête à l’Irlandais et lui dire au revoir.
-Hé ! Attends !

Il ne se retourna même pas. Mécontent et ne souhaitant pas en rester là, Gary le suivit en courant discrètement. Il n’avait pas fini de s’amuser. Il savait que bientôt, les choses importantes allaient le rattraper. Alors maintenant, il devait profiter des moments présents ! Autant rencontrer les autres concurrents dans ce cas ! Et celui-ci semblait être parfait pour animer cette fin de soirée et bien rigoler.


Les deux hommes marchèrent pendant cinq bonnes minutes, lorsque Aloys s’arrêta enfin devant une sorte de restaurant. Gary profita de cette pause pour rejoindre son aîné. Il savait bien que la français n’allait pas apprécier le fait qu’il l’ait suivi mais… Ça ne ferait que pimenter les choses ! Maintenant qu’il était sûr que cet homme qu’il avait rencontré dans les couloirs ne lui était pas supérieur hiérarchiquement, il pouvait s’acharner contre lui comme il le voulait. Ou peut-être serait-ce l’inverse, il n’en savait rien…
-Alors ! Comment ça va depuis tout à l’heure ?

_________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Sam 25 Aoû - 16:20

J’entendis vaguement une supplication derrière mon dos une fois la porte passée mai je n’y pris pas attention. J’avais les crocs, j’avais soif et je voulais atteindre le resto’ vite fait bien fait pour commander mon whisky single malt. C’était du luxe mais ici, on avait plus ou moins ce qu’on cherchait en général.
Manque de bol, ma tranquillité était à revoir, le moucheron m’avait rattrapé.

« Super et toi ? Super, ravi de l’apprendre. Dégage moucheron, j’ai la dalle et j’vais certainement pas t’offrir de quoi grailler. »

Sérieusement… je n’aimais pas les enfants… Les ados non plus en fait. Je ne comprenais pas pourquoi on avait autorisé des enfants à peine majeurs, voir même mineurs à participer à une course comme celle-ci. Pas pour rien que j’étais un génie de la géologie et pas des sciences sociales. Ce gamin me tapait sur les nets mais j’étais adulte, responsable – ou presque – et je n’allais pas me mettre à son niveau, mon niveau de maturité dans certains cas étaient déjà suffisamment bas comme ça.
J’entrais donc dans le restaurant, demandais une table pour une personne et allait m’installer. Avec un peu de chance, le moucheron laisserait tomber et me foutrais la paix dont j’avais besoin avant la journée de demain. Ça allait être terriblement long, j’en étais persuadé. Me pensant tranquille, j’étendais mes pieds sous la table et je sortais ma tablette. Oui, ça ne se fait pas de bosser au resto mais j’avais encore quelques petites recherches à faire. Mon métier c’était aussi ma passion. Manque de bol, ma sangsue perso était toujours là.

Ok… il pouvait rester à ma table mais… J’appelais le servir en lui certifiant que je ne paierais pas pour le gamin, que je n’en étais pas responsable et que s’ils voulaient une confirmation, ils leur suffisaient de vérifier ma carte d’accès pour se rendre compte que j’étais fils unique. Ces machins contenaient tout notre pedigree. Heureusement, seul le personnel y avait accès. Certaines choses doivent rester secrètes et j’aurais assez mal pris le fait que n’importe qui puisse avoir accès à ces infos. Mais si ça pouvait me permettre de ne pas payer pour le morveux pot de colle, le serveur pouvait bien y mettre son nez.

« T’as pas d’amis gamin ? Une baby-sitter ? Ta maman ? J’en sais rien moi mais v coller quelqu’un d’autre. »

J’étais pas un mec mauvais, certains mômes, certains ados étaient même très sympa mais celui-là… Il me tapait sur le système.

« Non sérieusement, va voir ailleurs si j’y suis, j’ai du boulot et j’ai la dalle. »

Et quand j’avais faim, je n’étais pas spécialement de bonnes compositions. Pire que tout, quand je bossais, je devenais un mec totalement différent et d’un sérieux sans borne. Ce que je faisais était pour moi, d’uns importance capitale et je détestais être dérangé au point d’en devenir vraiment imbuvable.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gary P. Endson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Ancien participant totalement contre la course
♙ DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 133


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Dim 7 Oct - 14:44

La réaction de l'autre concurrent ne fut pas plus sympathique. Il lui jeta un nouveau regard à la fois noir et désespéré. Gary en sourit intérieurement. Qu'est-ce que c'était marrant de l'agacer ! Ce mec était pour lui la victime parfaite. Il avait conscience que, dans ce cas précis, il était vraiment lourd, mais toute chose qui lui permettrait de décompresser était bonne à prendre ; donc il devrait se contenter de s'acharner sur cet inconnu.
Lorsque celui-ci appela un serveur et lui souligna qu'il ne payerait pas pour " le gamin ", le jeune garçon ne put s'empêcher de pouffer, avant de le fixer dans les yeux en prenant une mine désolée :
« Mais papa, pourquoi tu veux pas me payer une grenadine...? »
A nouveau, il eut droit à un regard noir. Gary repartit dans un fou rire en ajoutant, de sa voix cette fois normale, que, de toute façon, il n'avait pas soif.
C'était sa technique à lui pour s'occuper. Il aurait pu faire comme tous les autres; sortir un bouquin de sa valise et lire pendant des heures en attendant le moment fatidique. Mais lui, il n'aimait pas ça. Il n'était pas un de ces autres.
En face de lui, l'homme passait sa commande. Gary se contenta de le fixer avec un petit sourire avant de se lancer dans une série de questions toutes plus idiotes les unes que les autres, auxquelles l'autre refusa à chaque fois de répondre, se contentant de hocher la tête négativement. Au bout d'une dizaine d'entre elles, le jeune garçon arrêta. Cela devenait autant agaçant pour l'uni que pour l'autre.
Lorsque que le magnifique plat fumant fut amené par un serveur, il ne pu pas s'empêcher de passer commande à son tour. Tout cela lui avait donné faim et puis... il aurait bien besoin de prendre des forces avant de se lancer dans cette aventure plus que dingue. Il précisa bien entendu, sous le regard approbateur de son voisin, qu'il payerait lui même. Lorsque celle-ci arriva sur la table, Gary accueillit son assiette avec un petit gémissement et se jeta dessus tel une bête sauvage. On aurait cru qu'il n'avait pas mangé depuis des mois. Il semblait s'être totalement désintéressé de l'homme (au plus grand bonheur de celui-ci qui n'en espérait sans doute pas tant). Lorsqu'il eut terminé de manger, il appela d'un signe de la main le serveur et lui tendit quelques pièces. Il se leva d'un bond et s'exclama, comme s'il avait complètement oublié qu’il venait d'ennuyer son interlocuteur durant les minutes qui avaient précédées ce moment :
« Bonne chance pour demain ! »
Il lui adressa un petit signe de la main et s'en alla. Il supposait qu'à cet instant, l'homme devait être en train de savourer sa victoire. Mais après tout, il s'en fichait.
Gary continua sa route lentement jusqu'à sa chambre. A vrai dire, il ne se souvenait plus vraiment de l'endroit où elle se situait. Peu importe, il trouverait bien un moyen.

_________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar... Dim 7 Oct - 16:15

[ RP TERMINÉ ]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar...

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] [Flashback] Il y a bar et bar... Et ça, c'est pas un bar...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Côté détente :: Archives-