AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une nouvelle rencontre... prometteuse ou pas ? (SVEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

A. Ludmila Dostoïevski
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Russie
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 153
♙ AGE : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Une nouvelle rencontre... prometteuse ou pas ? (SVEN) Mer 15 Aoû - 11:47





Sven Anderson & A. Ludmila Dostoïevski







Lieu du RP : à l'extérieur, sous le soleil, dans les jardins.
Moment du RP : quelques jours après la constitution des équipes.
Période de la journée : fin de matinée, vers midi.
Satut du RP : privé
Titre de l'intrigue en cours : Discours d'Eknel Sinoth - Intrigue de base


_________________________

to forget past, to live present
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« But there's a side to you that I never knew, never knew. All the things you'd say, they were never true, never true. And the games you'd play, you would always win, always win » •• adele, set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas

avatar

A. Ludmila Dostoïevski
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Russie
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 153
♙ AGE : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre... prometteuse ou pas ? (SVEN) Mer 15 Aoû - 11:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
les barrières se baissent quand le danger s'éloigne. Les opposés s'attirent, comme les deux pôles d'un aimant. On oublie les différences. Alors, on se rapproche des gens.


Depuis que j’étais arrivée en France dans le but de participer aux Jeux de la Recherche, je n’avais plus beaucoup de contact avec mon pays natal et ma famille. Certes, il y avait mon jumeau qui m’avait suivi quelques jours après mon départ pour la France… Mais sinon, je n’avais pas réellement repris contact avec mes parents et le reste de mes frères et sœurs. Cependant, je savais que leur télévision était branchée du matin au soir et j’avais aussi conscience du fait que ma mère ne cessait de pleurer chaque soir. J’avais refusé de leur donner de mes nouvelles, sachant très bien que les larmes de ma mère ainsi que sa voix brisée me feront que du mal. Je devais me protéger car après tout, face à ma famille, j’étais une femme… faible. Je tenais beaucoup à eux, tout simplement. Mais je cachais avec perfection ces faiblesses.

Chaque jour depuis mon arrivée en France, j’avais réussi à prendre un rythme bien à moi. Certes, je vivais plus le soir que le matin étant donné que j’adorais faire la fête et m’amuser… Mais, j’arrivais quand même à rester en forme même si je ne dormais pas beaucoup. Je passais une majeur partie de mes journées dans les salles de sport, afin de garder la forme et la ligne. Je devais rester parfaite et belle. Je devais prendre soin de mes atouts si je voulais aller loin dans les jeux… et mieux, gagner. Personne savait mes activités noctures, car j’arrivais très bien à les dissimuler sous ma beauté fatale. Personne voyait les marques d’une nuit tumultueuse.

Aujourd’hui, je m’étais levée de bonne heure. Je n’avais pas ralé en entendant mon réveil sonner puisque, pour la première fois, la nuit que je venais de passer avait été calme. Aucune boite de nuit, aucun cavalière sous la couette. Une nuit sobre, histoire de se reposer, de faire une pause. Je m’étais par la suite enfermée dans ma salle de bain pendant une bonne demie heure, afin d’émerger complètement de mon sommeil. Enfin, j’avais enfilé un mini short et un débardeur pour me diriger dans la salle de sport afin de faire quelques exercices physiques. J’appréciais énormément ces moments. Ca me faisait beaucoup de bien, à moi mais aussi à mon corps. Deux heures plus tard, je m’étais à nouveau rendu dans ma chambre pour rependre une douche – je ne supportais pas la sueur – et pour enfiler des vêtements plus beaux histoire de mettre aussi mes atouts en valeurs. Je restais une femme… Et une femme parfaite, envoutante et charmante. Je le savais, et je le montrais bien. Enfin, j’étais sortie du centre ayant décidé sous ma deuxième douche d’aller prendre un petit déjeuner dans les rues de Paris, sur la terrasse d’un café. Je ne le faisais pas souvent, mais j’aimais beaucoup ce principe. Café noir, croissants… Petit déjeuner typiquement français, mais tellement bon. Le tout, sous un soleil magnifique. J’adorais, rien de plus simple en faite.

(...)

A présent, j’étais assise sur un banc dans le jardin splendide, voulant encore profiter du soleil. Je ne savais pas si j’avais le droit ou pas, mais j’en avais rien à foutre. Je venais à peine de rentrer du bar, où j’avais beaucoup apprécié le fait de sentir la chaleur sur ma peau. Alors, j’avais opté pour le jardin, afin de retrouver cette douce sensation. J’étais seule. Je ne savais pas ce que faisaient mes coépiquiers ou encore le second chef. Je ne les avais pas du tout croisé de la matinée. Quant à mes adversaires, j’en avais croisé quelques uns mais sans plus… Un regard, un rapide sourire et c’était malheureusement tout. Oui, malheureusement, car certains devaient être drôlement bons au lit par exemple. J’aimerais bien avoir la chance de tester leurs capacités dans ce domaine.

Je me mis alors à rire doucement et bêtement, à moi-même en me rendant compte de mes dernières pensées. J’étais quand même un phénomène… Il ne fallait pas en douter. Cependant, je ressentais en moi un drôle de sentiment : je voulais aussi avoir des amis. Comment faire dans de telles circonstances ?...

_________________________

to forget past, to live present
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
« But there's a side to you that I never knew, never knew. All the things you'd say, they were never true, never true. And the games you'd play, you would always win, always win » •• adele, set fire to the rain
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sven Anderson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Anciennement dans l'équipe Irlandaise, il reste désormais en Atlantide afin de recommencer une vie; bien que son pays lui manque..
♙ DATE D'INSCRIPTION : 06/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 263


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre... prometteuse ou pas ? (SVEN) Jeu 16 Aoû - 21:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Après plusieurs jours passés à Paris, je commençais enfin à prendre mes marques ; le centre prenait bien soin de nous et les rues de la ville étaient pleines de surprises. Je m'y plaisais bien, d'autant plus que rien ne me rappelait ma vie d'avant, ce qui me rendait d'une humeur assez bonne, la journée. J'essayais de ne pas penser à la course pour le moment ; les événements risquaient de s'enchaîner assez rapidement alors il valait mieux profiter de ces derniers moments de tranquillité avant d'entrer dans la compétition.

Cependant, mon esprit n'était pas vraiment en accord avec ma vision de « tranquillité » ; mes nuits étaient assez agitées, tout comme mes rêves. Des bribes de ma vie passée y revenaient sans cesse, me rappelant un peu plus que, certes, je n'avais rien à perdre en faisant la course, mais que, malheureusement, j'avais déjà perdu tout ce qui m'importait. Je rêvais aussi du déroulement de la course mais cela se finissait également assez mal ; j'y mettais considérablement mes coéquipiers en danger et ça me rendait malade. Par conséquent, je ne dormais que très peu et étais d'une humeur massacrante au réveil... heureusement que j'étais seul.

Je m'étais donc levé tôt ce matin là, je voulais traîner dans la ville, me vider l'esprit au maximum. Est-ce que j'y arrivais ? Pas vraiment ; les rues étaient pleines de pubs sur les Jeux, nos visages n'étaient pas affichés individuellement mais les gens nous avaient évidemment bien en tête... ça se voyait à leurs regards. La matinée passait vite et mon « entourage » était trop agité à mon goût. De plus, midi approchait et mon ventre me le faisait bien ressentir, pas que j'étais du genre gourmand, non, juste un peu... en fait.

Je rentrais donc au centre, me disant que j'irai directement à la cuisine. J'avais toute fois une certaine flemme de faire un gros repas, en rajoutant à ça la chaleur accablante, il valait mieux préparer quelque chose de frais. La salle de repas était vide ; et climatisée. Je finit rapidement mon repas improvisé et me laissa aller sur la chaise, rêvant à ce que serait ma vie, après ; que pourrai-je faire une fois la course terminée ? Je ne voulais pas reprendre ma vie d'avant, surtout pas... Je crois surtout que ça n'était pas le moment de penser à ça.

Il fallait absolument que je trouve autre chose à faire, je n'allais pas me laisser submerger par des souvenirs que je tentais d'oublier sinon cela risquait de faire de moi un bien piètre élément pour mon équipe... Je me mis alors à réfléchir à l'endroit où je pourrai aller, c'est alors que je me souvint qu'on nous avait parlé d'un jardin où nous pouvions nous prélasser. Bien évidemment, la chaleur ne m'enchantait guère, surtout après la fraîcheur de la salle climatisée... mais il fallait que je bouge un peu.


Le jardin était magnifique, de grands arbres proposaient de nombreux coins d'ombres, ils abritaient par ailleurs des bancs et des coins d'herbe. Un chemin en pierre nous dirigeait dans le jardin, nous menant au milieu du parc où se trouvait un petit bassin dans lequel coulait une fontaine ; tout ça était vraiment magnifique... Les organisateurs de la course s'étaient vraiment donné beaucoup de mal pour que l'on se sente au mieux dans le centre ; certes, nous n'étions pas « chez nous », mais c'était l'effet recherché, j'imagine.

Je fut arraché de ma contemplation du « paysage » lorsque j'entendis un rire sur ma gauche ; une jeune femme était assise sur un banc, plein soleil. Je l'avais déjà vu, en vérité, j'avais surtout eut vent de son « scandale » contre un serveur lors de la soirée de présentation. Anastassia Ludmila Dostoïevski, la chef de l'équipe représentant la Russie. C'était une femme vraiment belle, capable de couper le souffle de beaucoup d'hommes et de les mettre, malgré eux, à ses pieds. Si elle n'avait pas un caractère si fort, je pense que je m'en méfierai moins, mais je n'avais pas envie d'être une nouvelle cible de son énervement... J'hésitais à m'approcher mais qu'avais-je à perdre ? Au pire, nous n'étions pas dans la même équipe alors à par une prise de bec avec elle, je ne risquais rien d'autre. Et puis, peut-être que les échos qui m'étaient parvenus s’avéreront faux...
Je pris donc mon courage à deux mains et me muni de mon sourire amical.

« Bonjour ! Belle journée n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une nouvelle rencontre... prometteuse ou pas ? (SVEN)

Revenir en haut Aller en bas

Une nouvelle rencontre... prometteuse ou pas ? (SVEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» La nouvelle voiture "Ratatouille" dans Disney's Stars'n'Cars
» Nouvelle série sur disney chanel ( sonny )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Le continent :: Métropoles :: Centre d'accueil pour la course-