AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

C'est avec ça qu'on va gagner? [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Sven Anderson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Anciennement dans l'équipe Irlandaise, il reste désormais en Atlantide afin de recommencer une vie; bien que son pays lui manque..
♙ DATE D'INSCRIPTION : 06/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 263


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: C'est avec ça qu'on va gagner? [Flashback] Sam 18 Aoû - 10:16





L. Luna Hartley & Sven Anderson








Lieu du RP : Salle de détente du centre
Moment du RP : Quelques jours après la présentation de équipes
Période de la journée : Le soir, un peu après 19h
Satut du RP : Privé
Titre de l'intrigue en cours : Discours d'Eknel Sinoth - Intrigue de base
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Sven Anderson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Anciennement dans l'équipe Irlandaise, il reste désormais en Atlantide afin de recommencer une vie; bien que son pays lui manque..
♙ DATE D'INSCRIPTION : 06/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 263


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est avec ça qu'on va gagner? [Flashback] Sam 18 Aoû - 10:20

La journée avait fusée à une vitesse folle, je voulais faire plein de choses mais j'avais l'impression de n'avoir pas fait la moitié. Entre la flânerie dans les magasins, la visite de musées etc, je n'avais même pas trouvé de temps pour me reposer... Certes, je n'étais sorti que vers midi, je ne pouvais donc m'en prendre qu'à moi mais ça n'était pas entièrement de ma faute, mon lit et les activités mises à disposition dans le centre étaient aussi en grande partie responsables ! J'avais par ailleurs passé une bonne partie de la matinée dans la bibliothèque, lisant de nombreux ouvrages sur toutes sortes de choses, notamment des écrits concernant la géologie, afin d'en savoir un peu plus et d'éviter de ralentir trop mon équipe...

« Ralentir mon équipe », ça ne dépendait évidemment pas que de moi, je ferais de mon mieux pour m'améliorer dans la tâche qui m'a été donnée mais seule la pratique pouvait m'aider, n'est-ce pas ? L'idée d'être un poids pour mon équipe me révulsait, je ne m'étais pas engager pour le mener à la défaite... mais il était trop tard à présent pour y penser, je devais simplement faire tout mon possible pour ne pas faire transparaître mes pauvres connaissances en la matière...

Je voulais à présent me détendre, penser à ces choses négatives me mettait le moral à zéro et je risquais d'être assez fébrile pour les heures à venir ; je devais me changer les idées. Je pris donc un nouveau livre, un roman futuriste cette fois-ci, et me dirigea vers la salle de détente, pensant y être tranquille. Sur le chemin j'entendis de nombreux bavardages et rires, le centre était beaucoup plus animé depuis quelques jours, maintenant que tout le monde arrivait à peu près à s'identifier. Je commençais moi-même à cerner quelques personnes, je n'avais pas encore eut le temps de rencontrer tout le monde mais ça ne saurait tarder.

Le plus important, je pense, était de connaître plus ou moins bien les membres de mon équipe, afin de mettre en place une bonne entente dès le départ et, je l'espère pour tout le long de la course. Je n'étais pas du genre mauvais, j'acceptais facilement les choix et actes des autres ; sauf cas à part... bon, il était clair que je n'aimais pas avoir d'ordres de quelqu'un qui n'en avait pas l'étoffe, mais nous étions une équipe et je me devais de suivre le groupe pour ne pas créer des tensions qui mèneraient à une défaite pure et simple.

C'est en rentrant dans la salle de détente que je vis « la queue du loup » ; ma chef d'équipe, Luna Hartley, était assise à une grande table, un échiquier virtuel en face d'elle. Je pris le temps d'observer la scène, me demandais qui de l'ordinateur ou d'elle remportait la partie. Je ne mis pas longtemps avant de me rendre compte qu'elle n'avait aucune connaissance stratégique dans ce domaine ; malgré quelques coups « réfléchis », elle se laissa rapidement dévorer par la machine. Il ne lui restait plus qu'un fou, protégeant son roi ; triste duo. Je ne pu retenir un « reniflement » d'amusement... ce qu'elle entendit puisqu'elle se retourna vers moi, me lançant un regard rempli d'une frustration, qui se transforma vite en air de défi.

Elle retourna à son occupation, lançant rapidement une nouvelle partie, voulant y arriver à tout prix. Le début se passa plutôt bien, elle su garder ses troupes en sécurité, mais, bien évidemment, il ne servait à rien de jouer en défensive ; il fallait attaquer. Elle perdit rapidement la plupart de son armée, arrivant au même schéma que la partie précédente. Comment pourrions-nous gagner avec un chef ayant une stratégie si pitoyable ? Si elle ne pouvais même pas gagner une partie d'échecs, comment pouvait-elle nous mener à la victoire ? Elle soupire, encore, et je ne pu m'empêcher d'avoir de l'affection pour son air dépité.

« On dirait que la stratégie n'est pas ton fort... Tu n'iras pas loin si tu ne réfléchis pas. Laisses moi donc la place et prends en d'la graine ! »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

L. Luna Hartley
J'administre Search Games
♙ STATUT : Ancien participant
♙ DATE D'INSCRIPTION : 28/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 888


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: C'est avec ça qu'on va gagner? [Flashback] Mar 28 Aoû - 11:12

Luna ouvrit les yeux. Sa tête reposait sur son coussin, il y a quelques secondes. Elle avait, les yeux fermés, profité de la lumière du soleil sur ses paupières. Elle avait ressenti leur chaleur, ainsi que la douceur des draps luxueux sur sa peau. Elle avait un instant retardé le moment de se lever. Gardant les yeux clos, et s'efforçant d'adopter une respiration profonde, et régulière, comme si quelqu'un l'observait. Comme si quelqu'un la regarder dormir, et l'obligerait à se réveiller si il se rendait compte qu'elle n'était déjà plus dans les bras de Morphée. Mais il n'y avait personne, bien entendu. Agissait-elle ainsi pour se donner bonne conscience de retarder le début de sa longue journée ? Sans doute. Peut-être. Elle ne le savait pas elle-même. Ce qu'elle savait, par contre, c'est qu'une dure journée l'attendait. Alors elle profitait du confort de son lit douillet, encore un petit instant. Mais il était maintenant temps d'affronter ses responsabilités de chef. Luna ouvrit les yeux, et se redressa d'un coup. Elle sauta de son lit à pieds joints (elle ne se levait donc ni du pied droit, ni du pied gauche, et elle adorait ça), et s'étira un court instant. Elle rentra ensuite dans la magnifique salle-de-bain, et se regarda dans le miroir. Elle ferma les yeux, et se promit que quand elle les rouvrait, elle verrait une chef d'équipe. Une vraie. Elle se regarda enfin. Droit dans les yeux. Elle se détailla. Ses fossettes, quand elle souriait, et sa bouche, qui s'étirait sans arrêt en ce sourire malicieux, naïf peut-être. Son nez retroussé. Ses yeux... rieurs. Oui, elle n'y pouvait rien, elle ne pouvait pas contrôler sa physionomie, empêcher son visage d'exposer sa bonne humeur au monde entier. En même temps, il y avait de quoi : ce qu'elle était en train de faire était tellement ridicule ! Elle explosa de rire, puis fit une série de grimaces à son reflet. Là, elle se reconnaissait. Ça ne servait à rien d'essayer d'être quelqu'un d'autre... et encore moins de se mentir à elle-même. Et puis, elle s'aimait telle qu'elle était. Elle n'avait plus qu'à leurs montrer, aux autres, qui elle était. Elle lança sa serviette sur la glace, cessa de se contempla et entra dans la baignoire en marbre.

(…)

Luna engloutissait ses frites. Certes, ce n'était pas très élégant. Elle les enfournait dans sa bouche, avec rapidité, en faisant tout de même attention de ne pas se tâcher. Ce n'était pas non plus très diététique, mais elle avait fait du sport toute la journée, alors elle pouvait bien se le permettre, non ? Car oui, elle était allée dans la salle de sport du centre dès son petit-déjeuner, et avait passé un certain temps sur le tapis de course. Ensuite, elle avait fait des abdominos. Et des pompes. Et elle avait essayé quelques machines de musculation, mais c'était trop dur pour elle. Ensuite, elle avait prit un repas rapide à la « cantine », et s'était rendue à la piscine. Elle avait nagé tout l'après-midi, longueurs sur longueurs, sans s'arrêter. Elle avait pris une bonne douche, et était allée manger. Affamée comme jamais. Et maintenant, assise seule à sa table, elle était plutôt fière d'elle. Elle n'avait jamais autant puisé dans ses forces, jamais autant transpiré de sa vie, mais elle savait que cela paierait. Elle s'était entraînée avec comme objectif l'Atlantide... elle étonnerait bien du monde en leur montrant de quoi elle était capable. Elle finit son verre d'eau, et se passa la main sur le ventre, un sourire aux lèvres. Elle allait bien dormir ce soir, elle en était certaine. Mais, avant de retrouver son lit et la chaleur de ses draps, elle avait encore des choses à faire. Après le physique, la logique. Un esprit sain dans un corps sain n'est-ce pas ? Luna se leva, et regarda la cantine vide. C'était étrange que personne ne soit en train de manger. Et bien dommage, d'ailleurs, car elle aurait aimé discuter tout en dégustant ses pommes de terre. Il faut dire qu'il était tôt, à peine 18 heures. Elle haussa les épaules : ça n'avait plus d'importance. Elle attrapa sa veste, et se dirigea vers la salle de détente du centre.

(…)

Luna était assise devant un échiquier virtuel. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était là, mais elle avait l'impression que cela faisait des heures. Un coup d'œil à sa montre lui apprit cependant qu'elle se triturait les méninges depuis moins d'une heure. Elle avait déjà perdu plusieurs partie, et était en bonne voie pour perdre celle-ci également. Elle avait toujours détesté les échecs, et se faisait virulence pour ne pas partir tout de suite et laisser tomber. Elle respira un grand coup, et tenta de se concentrer. Elle réfléchit un long instant, et réussit à prévoir les tours prochains. Sa stratégie fonctionna, mais elle en eut vite assez, de tout prévoir, et elle agit au hasard, réfléchissant seulement quelques secondes avant de bouger un pion. Cela lui porta préjudice, bien sûr, et elle fut vite vaincue. C'est à ce moment là qu'elle remarqua la présence de Sven. Quand il renifla, d'une façon si méprisante qu'elle ne pouvait pas passer à côté, elle se retourna vivement. Elle lui lança son regard le plus noir, et retourna devant l'échiquier. Elle en avait marre, certes. Elle voulait arrêter, éteindre ce fichu ordinateur et retourner dans sa chambre lire un bon bouquin. Mais ça, c'était il y a quelques minutes. Avant qu'il ne se moque d'elle, l'autre, là. Luna mis en route une nouvelles partie et concentra toutes ses pensées sur le jeu. Cette fois-ci, elle refusait de perdre. Cette fois-ci, elle misait tout sur la défense. Cependant, ce n'était pas dans sa nature de rester comme cela à l'arrière, et de se contenter de parer les coups ennemis. Elle s'ennuya bien vite, et, de toute façon, cette nouvelle stratégie ne s'avéra pas payante. Qu'est-ce qu'elle détestait ça ! Elle avait envie de tout casser. Des larmes dans les yeux, elle s'appuya contre sa chaise, croisa les bras dans un geste boudeur et soupira :

« De toute façon, je préfère le sudoku. Je suis vachement forte à ce jeu-là. Et au monopoly aussi d'abord. »


Sven avait-il entendu ? En tout cas, il se leva, et alla s'installer à côté d'elle.


« On dirait que la stratégie n'est pas ton fort... Tu n'iras pas loin si tu ne réfléchis pas. Laisse moi donc la place et prends en d'la graine ! »

Pardon ? Il voulait lui apprendre maintenant ! Et il agissait comme si elle ne savait pas réfléchir... mais c'était quoi ça ? Pour qui il se prenait, franchement ? C'est pas parce qu'il avait 40 ans qu'il avait la science infuse !

« C'est pas parce que je ne réfléchis pas, mais parce que je déteste ça, d'abord. Les échecs, c'est pour les vieux. Il faut tout prévoir à l'avance, envisager toutes les possibilités, et ça, franchement, ça me gonfle. »

En même temps, c'était quand même gentil de sa part de bien vouloir lui montrer. Et il était de son équipe : tout ce qu'il voulait, c'était... améliorer le potentiel stratégique de l'équipe irlandaise, non ? Luna sa radoucit donc.

« Bon, allez-y, montrer moi. Puisque, apparemment, vous avez quelque chose à m'apprendre, je suis toute ouïe. Mais je vous préviens, si je m'endors, faudra pas le prendre mal. C'est juste que les échecs, c'est tellement... rébarbatif. J'ai déjà du mal à rester concentrée sur ces malheureux pions quand je joue, alors vous imaginez quand je regarde quelqu'un d'autre ! »

_________________________

Luna [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Équipe Irlande [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est avec ça qu'on va gagner? [Flashback]

Revenir en haut Aller en bas

C'est avec ça qu'on va gagner? [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Levée restriction 2ème jour du passeport si nuit à l'hôtel ?
» c'est pas avec ça qu'on va gagner la guerre!!
» décodeur TNT avec disque dur
» Problème avec W9, M6 et NRJ12
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Le continent :: Métropoles :: Centre d'accueil pour la course-