AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La fête de la communion - RP commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Master of Destiny
Je n'aime pas les gens
♙ DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 255


Voir le profil de l'utilisateur http://search-games.forums-actifs.com
MessageSujet: La fête de la communion - RP commun Sam 24 Nov - 11:41





La fête de la communion








Pour lire l'intrigue, c'est par ici.

En résumé : Kashekim Nedakh fait un magnifique discours sur la fraternité et la joie de la découverte mutuelle du peuple de l'Atlantide et du continent, ses trois enfants à ses côtés. Cependant, même s'il y met toute le bonne volonté du monde, certains ne croient pas à son baratin, sans le dire. Eknel Sinoth le reprend dans son discours et s'il se veut aidant, les Atlantes prennent cela comme un manque énorme de respect qui ne peut être toléré. Si sur l'estrade, aucun esclandre ne se produit, dans la foule les tensions sont palpables. Un groupe de pro-Sinoth entend quelques Atlantes protester contre la remarque du Gouverneur, et commence une confrontation déguisée. Pour le moment, seulement quelques provocations fusent, et si quelques uns aiment l'animation, d'autres s'interrogent, ont peur de la tournure que tout ceci peut prendre. Les caméras sont présentes pour le discours mais le Roi a demandé à ce qu'elles soient retirées pendant la fête qui suit. Des soldats, Atlantes et Civils, tournent dans la foule mais n'ont pas l'air de remarquer l'altercation entre les deux partis. Comment cela va-t-il tourner ?


Ce que vous pouvez faire :
- Prendre part au rassemblement, puis à la fête qui suit
- Rester sur le continent pour regarder ça depuis les images diffusées
- Faire de nouvelles connaissances, c'est d'ailleurs encouragé

Ce que vous ne pouvez pas faire :
- Interrompre le discours
- Engendrer une bagarre importante
- Tuer quelqu'un

Les MJ interviendront régulièrement pour vous donner les directives du sujet au fur et à mesure de son avancement !

_________________________

Le MJ ne répond pas à vos MP ; merci de vous adresser aux administrateurs et modérateurs.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Gary P. Endson
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Ancien participant totalement contre la course
♙ DATE D'INSCRIPTION : 28/07/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 133


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Dim 25 Nov - 16:05

Le regard fixant droit devant lui, Gary avait envie de pleurer. Il était complètement perdu. Et puis, qu'est-ce qu'il faisait là, d'abord ? L'Atlantide... Il avait lutté contre sa découverte et maintenant il s'y trouvait ? Tout avait mal tourné pour lui, alors qu'est-ce qu'il cherchait en venant à ces réjouissances ? Sûrement souhaitait-il pouvoir faire face à la dure réalité, qui était celle disant qu'il avait manqué à sa tâche en laissant les Search Games se dérouler comme prévu ? Il s'était insulté de tous les noms pendant des heures, mais rien ne réussissait à l'apaiser. Il devait savoir. Aurait-il eut un moyen de stopper ces jeux infâmes ? Et si le chemin vers lequel il s'était dirigé dés le début était... le mauvais ?


La foule autour de lui se tut d'une même voix, tous immédiatement pendus aux lèvres des atlantes et de l'homme qui venaient d'arriver. Kashekim Nedakh était pour le moins... majestueux. Sa longue barbe, bien que grise, et son certain âge fit immédiatement et idiotement penser à Gary au père noël. L'atlante se racla la gorge devant ce qui semblait bien être un micro... ou quelque chose du genre, pendant qu'Eknel Sinoth faisait de même et que ses enfants s'asseyaient derrière lui. Il commença à entonner son long discours. Gary songea alors à un autre discours auquel il avait pu assister quelques temps plus tôt. Celui d'Eknel Sinoth, juste avant l'ouverture des jeux. Et maintenant il se trouvait là, devant lui à nouveau, mais aussi devant le roi des atlantes. Que le monde était petit...
Un coup d’œil à sa droite permis à Gary d'apercevoir une touffe de cheveux roux qu'il connaissait bien. Luna. Luna, qui avait été l'une de ses meilleures amies durant la course et qui était la seule à savoir. Luna qui ne lui parlait plus depuis. Encore une chose qui le désespérait totalement. Les jeux venaient à peine de se terminer, et il se retrouvait tout seul.
A un moment donné, Kashekim Nedakh, plein d'entrain pour raconter que la fraternité inter-peuples était importante, se fit interrompre et corriger par Eknel Sinoth. La réponse du public fut presque immédiate du côté des atlantes, alors que leur chef était déjà passé à autre chose avec un sourire agacé. Certains, offensés, commençaient déjà à protester contre ce président « impoli » et « indigne de confiance ». D'autres hurlaient des injures envers les pro-Sinoth, qui répondaient des mots que je Gary ne connaissait même pas, et qu'il espérait d'ailleurs ne jamais connaître. Le jeune homme se retourna, soucieux de voir comment les soldats réagiraient à cela. A sa plus grande surprise, personne ne semblait intervenir. Les insultes fusaient, mais le discours continuait sur scène, comme si rien ne pouvait perturber les deux chefs politiques.
Il semblait bien que tout n'allait pas se passer comme prévu.

_________________________

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Norich Eddeshakan
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Atlante dévoué à la famille royale quoi qu'il arrive
♙ DATE D'INSCRIPTION : 24/11/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 51
♙ AGE : 30


Voir le profil de l'utilisateur http://the-antrim-duality.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Lun 26 Nov - 18:48


La fête de la communion







Quelques temps plus tôt, quand on m’avait averti qu’il y aurait un discours public, avec l’homme qui avait organisé les jeux qui avait révélé notre existence, j’avais grincé des dents. Un véritable casse tête en matière de sécurité. Ma réaction avait été d’autant plus exacerbée puisqu’on avait rajouté à cela la présence de la sécurité du chef d’État des civils, Eknel Sinoth. Je n’avais pas aimé ça et je n’aime toujours pas ça.
J’aurais aimé éviter d’exposer ainsi la famille Royale à la vue de tous. Je savais qu’il n’y avait que peu de problème du côté atlante mais les autres ? Déjà faire comprendre à leur sécurité notre façon de faire n’avait pas été évident. En tant que chef des Garde Royale, je me devais de me trouver à proximité puisque tel était mon devoir. J’avais finalement obtenu de me trouver en bas des escaliers de l’estrade bien que je trouvais cela encore bien trop lointain. En dehors des problèmes de placement et d’organisation, j’avais l’impression que les failles en matière de sécurité étaient partout. Je n’étais pas tranquille, j’avais même été jusqu’à mettre les plus jeunes recrues à contribution, ma sœur comprise, à l’opposé de mon emplacement. De plus, cela leur ferait un parfait entraînement en situation. Je n’étais pas paranoïaque, simplement inquiet, comme tout bon chef de la Garde qui se respecte. Les civils avaient eu du mal à comprendre cet acharnement en matière de sécurité mais ils avaient pliés.

Le jour-J, j’avais passé en revue les lieux, les gardes, les recrues en insistant bien sur le fait qu’il fallait à tout prix éviter de se déconcentrer. Nous ne pouvions pas nous le permettre avec la famille Royale ainsi exposée.
À l’heure dite, j’avais pris ma place, escorter la famille pour ne plus les quitter d’une semelle jusqu’à ce qu’ils arrivent à destination.

Je n’écoutais le discours que d’une oreille distraite jusqu’à ce que j’entende Eknel Sinoth rattraper les paroles de notre Roi. Je n’appréciais que moyennement et je ne savais pas quoi y voir. Peut-être cet homme avait-il simplement voulu l’appuyer et le soutenir. Je n’en savais trop rien mais toujours est-il que quelques atlantes et quelques civils commençaient à faire des vagues.
Je ne pouvais pas quitter mon poste et j’étais largement en train de me demander ce que faisait mes gardes et ceux des civils. Si j’en attrapais un à tirer au flanc ou à participer à l’altercation, je le suspendrais par le col sur le mat du camp d’entraînement des Elnaths… Il y avait autre chose à faire en ce moment. Ça n’était certainement pas la meilleure façon de commencer cette ouverture avec l’extérieur.

Je jetais un coup d’œil à proximité, tout était calme, tout ça avait lieu bien trop loin pour que j’entende mais je voyais, et voir m’irritait déjà prodigieusement. Je m’abstins cependant de faire un signe quelconque pour le moment. Je devais faire confiance à mes gardes et nos recrues mais il ne faudrait pas que cela dure trop. Si je devais intervenir, je le ferais, je n’hésiterais pas.

_________________________

« We've seen our share of ups and downs. Oh how quickly life can turn around in an instant. It feels so good to realize, what's in yourself and within your mind. Let's find peace there. »
Duty & Respect
When you are with me I'm free
Creed - My Sacrifice
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Mar 11 Déc - 11:39


Ca y est, nous allions être officiellement liés aux continentaux. Père et ses conseillers avaient prévu une grande fête, banquet à l'appui. De longues tables ont été dressées autour de la place, laissant une piste de danse dégagée, ainsi que l'estrade pour les personnages importants et une autre, plus petite, pour les musiciens. Je n'ai jamais beaucoup aimé ce genre de choses. Oui je suis un fêtard, et assister à une cérémonie de ce type m'aurait plu si j'avais été un simple citoyen. Mais là non, je devais être impeccable, tiré à quatre épingles - ce qui était impossible avec mes cheveux hérissés - et surtout me tenir à carreaux.

Sous l'escorte des gardes, j'avais suivi ma petite famille en silence, avec un air neutre de circonstances. Même si être là ne me plaisait guère, ça ne se voyait pas. Je savais jouer la comédie, art indispensable à maîtriser quand on est de sang royal hélas. Sage, je m'installais avec mes soeurs derrière père qui entama son discours. C'était bien ficelé et je hochai la tête de temps en temps, approuvant ses paroles. Maintenant que nous étions démasqués par les continentaux, autant jouer la diplomatie et nouer des liens d'amitié, ce serait bénéfique pour tout le monde.

Mais le représentant des humains coupa notre Roi et cela me fit froncer les sourcils. De quel droit se permettait-il un tel affront ? On ne lui avait pas appris à attendre la fin du discours pour ensuite répondre ? Même s'il corrigeait un nombre, ce n'était pas une raison. A moins que ce fut volontaire ? Cet Eknel n'avait pas l'air très sympathique. Mais si je tenais l'homme pour responsable de l'affront, beaucoup risquaient de voir tous les continentaux à sa place. D'ailleurs quelques atlantes semblèrent effectivement le penser, et nul besoin de les entendre pour savoir de quoi ils parlent. Il suffit de les voir pour comprendre qu'ils provoquent les continentaux présents, clairement décidés à se défendre eux. Et peut-être à justifier la faute diplomatique de leur représentant ?

Pas besoin d'être un génie pour sentir que ça pouvait vite dégénérer. Ce n'était pas le moment. Le discours fut vite terminé et la fête put commencer. J'avais fait de mon mieux pour ne pas réagir, il fallait montrer l'exemple, mais maintenant je pouvais quitter l'estrade pour voir tout ça de plus près. Et je ne me gênai pas pour le faire. Je savais bien que ça compliquerait la tâche de Norich et de ses gardes, le pauvre devait frôler la crise cardiaque devant l'organisation et la sécurité dont il était chargé, mais je n'allais pas rester sagement dans mon coin.

Me faufilant parmi la foule, je saluai quelques têtes connues, avant de m'approcher du groupe de continentaux qui semblait renvoyer des répliques provocantes à celui des atlantes défendant mon père. Pour le moment, c'était calme, mais on sentait clairement que tout pouvait basculer. Je devais éviter ça. Même si en diplomatie on trouve toujours un moyen d'excuser le pire, je ne voulais pas que notre première fête commune finisse par une bagarre générale. Il fallait montrer que nous pouvions pardonner un affront peut-être involontaire - après tout chez eux ça pouvait paraître normal de corriger un détail en plein milieu d'un discours - et que nous étions de bonne volonté.

- Bonjour bonjour ! Ca va ici ? Super ! Qu'est-ce vous dites d'aller piquer quelques plats atlantes ? On a une cuisine des plus savoureuses, attention à ne pas devenir accro. Sinon il y a aussi quelques spécialités des autres pays, comme ça tout le monde est content !

J'aurais pu prendre un ton plus autoritaire, mais à mon avis ça aurait conforté les humains dans leur mauvaise humeur. Ils me reconnurent je pense, peut-être pas comme un membre de la royauté atlante, mais au moins comme un personnage important, puisque je me tenais derrière mon père durant le discours. Et ma façon de parler sembla les surprendre. Ils ne s'attendaient pas à ce que je sois aussi joyeux et engageant. Cela les déstabilisait. Il est tellement plus facile de rester en colère et de mordre quand l'autre est agressif ! Or je ne l'étais pas du tout, et je ne faisais aucune remarque sur l'intervention d'Eknel.

Je n'avais plus qu'à espérer que les atlantes se calmeraient aussi. Je ne voulais vraiment pas devenir plus sérieux et autoritaire, bien que je sois tout à fait capable de le faire si la situation l'exigeait. J'eus une petite pensée pour Norich... j'espère qu'il ne me maudissait pas trop fort d'avoir foncé au coeur d'une possible tourmente !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Psamathé Dovakhiin
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Atlante pour et contre les étrangers
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/11/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 35


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Jeu 13 Déc - 21:54


La fête de la communion

Première grande confrontation et premier grand stress. Ce serait pour moi l'occasion de faire mes preuves. J'écoutais Norich attentivement, les yeux braqués sur lui et ses gestes. Plus concentré que moi, on ne pouvait pas faire. Cette fête serait particulière. Je retenais mon souffle, sentant mon chef tendu et mécontent de partager la sécurité avec les continentaux, je ne pouvais que comprendre son agacement, moi qui n'avais pas encore confiance en eux et qui voyait leur arrivée d'un mauvais oeil. Je m'étais mordu les lèvres et puis Norich avait terminé, nous demandant une nouvelle fois si nous avions tous compris. Le nombre de soldats était hallucinant, jamais autant de personnes n'avait été recrutés pour un évènement. Il fallait dire que celui-ci était sans précédent puisque la famille Royale allait s'exposer au monde extérieur et que le représentant des continentaux, Eknel Sinoth, serait aussi présent.

Quand le jour-J fut arrivé, je n'avais jamais vu Norich aussi maître de soit. Je prenais exemple sur lui. Bien qu'il fasse tout pour que je m'intègre aux autres et que je lui mène la vie dure, il était un peu l'homme que j'admirais le plus. J'allais prendre ma place, regardant autour de moi, les yeux sur la foule. Lorsque la famille Royal arriva, je fixais mes yeux sur ceux-ci. Un jour, je me tiendrais à leurs côtés. Je retournais rapidement à ma surveillance de la foule. Le Roi entama son discours, je l'écoutais d'une oreille attentive. Lorsque Eknel repris le Roi, j'hoquetais d'incompréhension et d'indignation. Mon regard s'accrocha sur notre Souverain, ses enfants et enfin Norich. Ne les voyant pas réagir, je tentais de me calmer. Je jetais un rapide coup d'oeil aux gardes d'Eknel, je ne les aimais pas. Et puis je vis un mouvement dans la foule. J'étais bien trop loin pour intervenir, mais je regardais avec attention les gardes aux alentours, espérant qu'ils feraient quelque chose si cela dégénérait, mais aussi prête à bondir s'il le fallait.

Lorsque le Roi eut fini son discours, la fête commença, je ne relâchais pas ma surveillance pour autant. De mon perchoir, je vis le prince se faufiler dans la foule. Lorsque je comprenais qu'il se dirigeait vers le lieu d'altercation, je lançais un regard vers mon chef avant de bondir sur le sol et de partir à la suite du Prince. « Bonjour bonjour ! Ca va ici ? Super ! Qu'est-ce que vous dites d'aller piquer quelques plats atlantes ? On a une cuisine des plus savoureuses, attention à ne pas devenir accro. Sinon il y a aussi quelques spécialités des autres pays, comme ça tout le monde est content !» Le prince tentait visiblement de calmer le jeu, ce que n'avait visiblement pas fait les soldats. Je me positionnais derrière lui, ni trop près pour que l'on comprenne, ni trop loin pour pouvoir agir s'il le fallait. Ce prince était intrépide et si c'était une qualité que j'appréciais chez les hommes, je trouvais que cela n'avait rien à faire en ce jour. Il aurait dû être plus prudent. J'avais envie de l'appeler, de lui faire comprendre qu'il ne fallait pas trop rester ici, mais je ne m'étais jamais adressée à celui-ci. Normalement, c'était Norich qui s'occupait de la famille Royale. Finalement, je gardais ma position, espérant que Norich l'avait vu et qu'il ferait quelque chose. Si ce n'étais pas le cas, devrais-je alors lui demander de quitter cette foule ? Aurais-je le courage de prendre les choses en mains ? Et surtout, mes actes seraient-ils bien vus ? Ce prince me mettait vraiment dans une mauvaise position.


fiche©Islande

_________________________

/
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Norich Eddeshakan
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Atlante dévoué à la famille royale quoi qu'il arrive
♙ DATE D'INSCRIPTION : 24/11/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 51
♙ AGE : 30


Voir le profil de l'utilisateur http://the-antrim-duality.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Lun 17 Déc - 14:17


La fête de la communion







Non seulement ça ne semblait pas tout à fait se calmer mais voilà que Mellock décidait d’aller lui-même voir ce qui se passait. J’allais m’arracher les cheveux. Si je choppais le chef de la sécurité des continentaux, j’allais lui dire deux mots en tête à tête et peut-être même lui en mettre un, de coup de tête. Je n’étais pas violent mais il ne fallait tout de même pas abuser. Le Prince qui se balade dans la foule… passe encore, les continentaux ne savent pas forcément qui il est mais s’ils le savaient…
Psamathé n’était pas loin, il est vrai mais je ne pouvais pas laisser le Prince au milieu de tout ce boxon. Je jetais un coup d’œil à Lenastia qui me fit un signe discret et j’utilisais le code qui m’était propre avec ma sœur. Je lui demandais de prendre ma place. Une fois qu’elle fut à mon poste, je me permis seulement de le quitter. Á quoi pensait Mellock par tous nos ancêtres ?!

Je me frayais un chemin dans la foule. M’excusant quand je bousculais pour ne pas en rajouter par-dessus le marché. Arrivé sur place, j’observais atlantes et continentaux et puis notre Prince. Je ne riais pas bien entendu mais j’étais calme et posé. C’était indispensable. « Comme l’a si bien dit Monsieur ici présent… » J’évitais de mentionner son titre et heureusement pour moi que j’avais entendu une partie de la conversation, je savais quoi dire à présent. « Il y a de quoi satisfaire vos palais, il y a des boissons à disposition également. N’hésitez pas à aller goûter à tout. Tout à été fait pour réunir nos deux peuples, aussi, faisons honneur à nos dirigeants s’il vous plait. » Je me retournais vers Mellock. « Si vous voulez bien me suivre… » Je le laissais passer devant moi en espérant qu’il ne lui prenne pas l’envie de rester sur place au milieu de la foule ou j’allais faire une crise de nerf le soir même en rentrant. Déjà comme ça, il me faudrait une longue, très longue promenade pour évacuer le stress de la journée.

Je jetais un coup d’œil vers Psamathé et lui fit signe d’approcher. « Gardez un œil sur de probables autres altercations de ce genre. Faites preuve de diplomatie, cette fête doit être une réussite, il en va de l’image de l’Atlantide. » Bien entendu, je lui confiais tout cela à voix basse. Il ne fallait pas en plus que mes ordres soient entendus par tout un chacun. Tel n’était pas le but de la manœuvre, au contraire.

Maintenant, il me fallait ramener Mellock jusqu’à son père et ses sœurs et tout ça, sans incidents.

_________________________

« We've seen our share of ups and downs. Oh how quickly life can turn around in an instant. It feels so good to realize, what's in yourself and within your mind. Let's find peace there. »
Duty & Respect
When you are with me I'm free
Creed - My Sacrifice
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Master of Destiny
Je n'aime pas les gens
♙ DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 255


Voir le profil de l'utilisateur http://search-games.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Mer 19 Déc - 10:14


La fête se déroulait somme toute assez bien sur la place : les atlantes et les civils préféraient goûter les plats exotiques de chacun et discuter en découvrant la culture des autres. La plupart ne demandait qu'à s'amuser et faire de nouvelles expériences. Le discours leur avait plu, même si l'intervention d'Eknel Sinoth avait surprise, et beaucoup ne s'en préoccupaient guère : seule compter leur petite existence bien à eux. Mais tous les présents n'étaient pas ainsi.

Un peu éloignés de l'estrade, deux groupes s'affrontaient à coups de langue acérée. Les atlantes reprochaient ouvertement aux continentaux d'avoir manqué de respect à leur roi via leur dirigeant. C'était une honte, un scandale, interrompre ainsi un monarque en pleine phrase ! Des excuses publiques, voilà ce qu'ils voulaient, et ils semblaient prêts à tout pour les avoir. Leur sang bouillait dans leurs veines, et leur attitude exprimait clairement qu'ils en viendraient aux mains sans hésitation.

Mais les continentaux n'étaient pas du genre à se laisser faire. Eknel Sinoth avait corrigé un roi, et alors ? Il n'avait qu'à pas faire d'erreur ! Les gouvernants sont censés être irréprochables après tout, et le leur avait juste gentiment rectifié un chiffre, ce qui était une attitude exemplaire : répandre une fausse information aurait pu être très mal pris, et par tout le monde. Finalement, c'était un héros ! Alors qu'une bande d'atlantes viennent l'insulter, non, ils ne pouvaient pas laisser passer ça ! En plus c'était leur faute, leur roi n'avait qu'à faire attention et ne pas se tromper.

Et puis le prince atlante, Mellock Nedakh, arriva comme une fleur sur la dispute. Il surprit les deux opposants. Si les atlantes reconnaissaient le fils de leur roi, les continentaux eux ne voyaient qu'un personnage sûrement influent vu sa position sur l'estrade. Un conseiller peut-être, ou un noble, quelque chose du genre. Donc forcément quelqu'un qui défendait son roi. D'abord surpris, ils considérèrent que c'était là l'occasion de démontrer l'offense qu'on leur avait faite, et peut-être d'arriver à convaincre cet homme de leur bon droit.

Celui qui menait le groupe continental, un jeune homme fougueux qui avait la vingtaine, aux longs cheveux bruns et aux yeux bleus prit la parole d'un ton sec.

- On veut bien aller goûter vos plats, même si je doute qu'ils soient meilleurs que les nôtres, mais pas avant que ces atlantes ne se soient excusés ! Ils ont offensé notre représentant et il mérite réparation, d'autant qu'il n'a fait que corriger une erreur de votre roi.

Il avait bien insisté sur le "votre". Les atlantes s'agitèrent à nouveau. Eux avaient reconnu leur prince, et la plupart l'appréciait. Ils ne voulaient pas lui manquer de respect, et ils se doutaient que la garde n'était pas loin, peut-être même leur fameux chef, Norich Eddeshakan, bien connu pour être doué dans son travail. Mieux valait ne pas s'y frotter. D'ailleurs à peine eurent-ils cette pensée que le concerné arriva. Dangereux ça... mais ils ne pouvaient pas laisser passer les paroles des continentaux sans réagir ! Puisque le prince était là, ils lui montreraient que c'était eux qui étaient dans leur bon droit. Celui qui les menait, un bel homme de la quarantaine aux cheveux blancs et au regard noir intense s'avança de toute sa hauteur, bien plus grand que le petit humain devant lui.

- S'excuser ? Et de quoi ? C'est votre dirigeant de pacotille qui a fait l'affront, pas notre roi ! Interrompre un monarque en plein milieu de son discours, c'est tout simplement scandaleux ! C'est à vous de vous excuser pour cette intervention stupide et insultante ! Nous ne partirons pas d'ici tant que nous n'aurons pas obtenu cela ! Vous parlez de faire honneur à nos dirigeants, messire Eddeshakan, et bien obtenir les excuses que notre mérite en fait partie.

L'agitation semblait prête à repartir de plus belle. La calmer par la diplomatie n'avait pas l'air gagné... et leurs paroles avaient entendues par la foule environnante, qui commença à s'amuser autour des deux groupes, curieuse de voir ce que l'altercation allait donner. Une bagarre peut-être ?

_________________________

Le MJ ne répond pas à vos MP ; merci de vous adresser aux administrateurs et modérateurs.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun Mer 19 Déc - 10:44


J'étais pas si mal parti que ça. Ils étaient surpris et semblaient moins colériques, c'était un bon début. Et ils n'avaient pas l'air de vouloir retourner leur différent contre moi. Pourquoi est-ce que Norich était-il aussi paranoïaque ? C'était une fête après tout, les gens y venaient avec l'optique de s'amuser, pas d'exterminer toute la famille royale. D'accord, ça n'empêchait pas d'être prudents, il y a des dingues partout, même chez nous, mais ça n'empêchait pas non plus d'être confiant. Enfin j'allais en entendre parler quand même après je pense.

Norich me rejoignit - pourquoi ça ne m'étonnait pas ? - et il paraissait très calme, bien dans son rôle de garde royal. Mais je savais qu'il devait me maudire intérieurement. Enfin on ne change pas parait-il ! Je notais qu'il évita de me donner du prince, ce qui valait sûrement mieux devant les humains. Il appuya mes paroles, c'était très bien, avec un peu de chance ça suffirait à montrer notre bonne foi et à calmer les dernières ardeurs des deux groupes. Par contre... il voulait m'éloigner. Je ne pouvais pas lui en vouloir, c'était son travail, il devait me protéger. Mais je n'allais pas laisser ces gens comme ça.

Je pus éviter de lui répondre grâce à une jeune fille aux cheveux très clairs qu'il appela. Je n'entendis pas ce qu'il lui dit, mais je suppose que ce devait être une garde elle aussi. Fort bien, pendant que Norich s'occupait d'elle, je m'éloignai de lui pour me rapprocher des groupes, lalala, ni vu ni connu, enfin presque. S'il croyait qu'il allait me chasser de là sous prétexte que j'étais peut-être un peu en danger, il pouvait toujours manger des carottes sans les éplucher jusqu'à devenir orange de la tête aux pieds.

J'avais espéré que nos paroles auraient convaincu tout ce petit monde de se calmer et de discuter plus posément. Mais le meneur de chaque groupe exposa son point de vue et ils semblaient tous prêts à se battre plutôt que de céder. C'était un problème très épineux... mais si je parvenais à le résoudre pacifiquement, peut-être que père le remarquerait et qu'il changerait d'avis à mon égard ! Même un tout petit peu, ça me ferait bien plaisir. Je réfléchissais à toute allure en les regardant, toujours souriant. Les deux arguments étaient valables, difficile de trancher. Oh et puis... pourquoi faire de toute façon ?

- Je crois qu'il y a eu offense des deux côtés. Vous avez tous les deux raison. On n'insulte pas un roi, pas plus qu'un autre dirigeant. Et on ne lave pas l'affront de quelqu'un à sa place. Ils sont bien assez grands et mâtures pour résoudre leurs problèmes sans nous vous ne croyez pas ? Vous n'avez qu'à vous excuser tous les deux, puis vous réconcilier devant une belle table ! Je suis sûr que ça vous ferait du bien, en plus vous avez l'air d'avoir beaucoup en commun, notamment la volonté de défendre fidèlement vos dirigeants. C'est très noble de votre part.

Ca me semblait logique, mais après qui sait ce que ça vaut devant des gens aussi énervés. J'espérais qu'ils comprendraient et accepteraient cette façon pacifique de régler leur différent. Au moins là il n'y aurait aucun perdant, ils y gagnaient tous les deux et, mieux encore, pourraient rebondir là-dessus pour créer des liens solides. A moins qu'il n'y ait des éléments perturbateurs et qu'ils veulent absolument en venir aux mains. Là... quand quelqu'un ne cherche qu'une chose, se battre, la meilleure diplomatie du monde est inutile. Avec un peu de chance, ma façon de présenter leur attitude comme noble et courageuse les calmerait.

Sinon... ce sera à Norich et ses gardes d'intervenir. Je lui jetai un coup d'oeil et lui fis un petit coucou. Je ne pensais pas que ça le calmerait, mais bon... je n'allais pas pour autant le suivre tant que cette altercation ne serait pas fini, et je crois qu'il devait le savoir autant que moi. Son travail n'était pas de tout repos quand j'étais de sortie, ça... et encore, il ne venait pas avec moi en ville. Il aurait eu une attaque depuis longtemps s'il avait vu à quel point je m'exposais lors de ces promenades.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La fête de la communion - RP commun

Revenir en haut Aller en bas

La fête de la communion - RP commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Objets magiques commun
» Test commun Bad Nun Synjeco
» Un portrait pas "Trait" commun
» Double Tournois hors du commun....
» Un petit jeu: quel est le point commun entre ces 2 montres ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: La place centrale-