AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les jardins en solitaire - ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Les jardins en solitaire - ou pas Dim 9 Déc - 17:31


Mellock Nedakh & Norich Eddeshakan







Lieu du RP : les jardins du palais
Moment du RP : pendant l'intrigue
Période de la journée : début d'après-midi
Satut du RP : Privé
Titre de l'intrigue en cours : Intrigue #2 - La découverte de l'Atlantide
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas Dim 9 Déc - 17:31


- J'en ai marre ! Puisque Lenastia est si parfaite, tu n'as qu'à me renier et m'exiler ! Je s'rais sûrement bien mieux avec les continentaux qu'ici !

D'accord, j'y étais peut-être aller un peu loin. Et je crois que la plupart des gardes des environs m'avaient entendu plus que distinctement. Mais j'en avais plus qu'assez des remontrances de mon père sur la façon dont j'occupais mon temps, sans compter qu'à chaque fois il me comparait à Lenastia. Comme si j'avais besoin de lui pour savoir qu'elle était tout à fait compétente dans ce qu'elle faisait ! Ca m'énervait. Et bien sûr le sujet était parti de mes nombreuses heures passées en ville, avant d'arriver comme toujours à Lenastia. A croire qu'il n'y avait qu'elle qui comptait !

Je sentais bien que je risquais d'être davantage venimeux, aussi préférais-je quitter la salle avant d'exploser. Père pouvait bien survivre sans moi, tant qu'il avait ma soeur hein ! Je croisai quelques gardes, qui eurent la bonne idée de ne pas m'approcher. J'étais tout le temps joyeux et sympathique, alors forcément là je devais leur faire peur. Peu importe. Je serais bien retourné en ville pour me calmer, mais je risquerais de provoquer des rumeurs stupides sur la famille. J'optai donc pour les jardins.

Au moins là c'était calme, et il n'y avait personne. Les plantes exotiques qui poussaient un peu partout, sans ordre apparent, donnaient un aspect à la fois sauvage et paisible au lieu. Il y avait aussi des arbres à l'âge plusieurs fois millénaires vu leur taille, et quelques lianes en tombaient parfois. Ca donnait un côté un peu intime au coin, et le jour ça faisait de belles ombres allongées, comme maintenant. On avait parlé plus longtemps que je ne croyais... mais bien sûr retourner au palais pour aller piquer de quoi manger aux cuisines ne me tentait pas du tout. Je n'avais vraiment pas envie de recroiser mon père.

Non, j'étais bien trop énervé pour ça. Mieux valait que j'erre encore un peu dans les jardins, au moins ici j'avais plus ou moins la paix. Il croirait sûrement que j'étais reparti en ville, il ne me trouverait donc pas ici. J'étais seul, et c'était très bien comme ça. Quoi que... un bruit de pas sembla venir me titiller les oreilles et je me retournais brusquement. Etais-je si seul que ça ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Norich Eddeshakan
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Atlante dévoué à la famille royale quoi qu'il arrive
♙ DATE D'INSCRIPTION : 24/11/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 51
♙ AGE : 30


Voir le profil de l'utilisateur http://the-antrim-duality.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas Lun 10 Déc - 18:58


Une journée calme et paisible… en apparence du moins. Mes journées calmes et paisibles n’étaient plus tout à fait ce qu’elles avaient été. En effet, depuis que ma sœur était mon élève, mes journées de libres, je les passais à lui enseigner ce qu’on m’avait enseigné avant.
Aujourd’hui, j’avais décidé de l’envoyer en formation avec quelqu’un d’autre, histoire qu’elle ait un autre point de vue que le mien, qu’elle ait d’autres conseils, bref, qu’elle ait un autre regard sur les situations. De plus, j’avais besoin de calme moi aussi de temps en temps. On ne me donnait pas de jour de repos pour que je sois abattu aux gardes suivantes.
À ça, il fallait ajouter qu’en court de route, un des jeunes gardes, légèrement affolé, était venu me trouver pour m’expliquer que Mellock avait eu un accrochage avec son père. Assez rare mais pas non plus exceptionnel. Je n’étais pas là pour ça mais tant que j’étais au palais, autant prendre la température moi-même. De plus, Mellock venait bien souvent nous rendre visite pour nous détendre un peu même si la jeune garde avait tendance à être encore plus tendue. Ça m’amusait toujours d’ailleurs, il fallait qu’ils apprennent à vivre avec ça. Ils finiraient bien par se détendre et s’y faire. Il ne fallait pas oublier que nos souverains, gouvernants ou non étaient aussi des êtres humains, pas des machines ou des idôles.

Déambulant dans les couloirs, je fis une inspection rapide mais stricte. J’allais encore recevoir une missive pour me signaler que mes jours de repos n’étaient pas destinés à passer la Garde en revue mais j’étais devenu comme mon père : « Tant qu’à être sur place, veille aux grains. ». Accroc au boulot ? Non, pragmatique.
Je vis Mellock tourner à un angle pour rejoindre les jardins, je ralentis le pas pour ne pas lui donner l’impression que je le suivais car ça n’était certainement pas le cas. Je voulais sincèrement l’aider. Avoir des responsabilités, je connaissais. Je connaissais tellement bien qu’elles étaient devenues indissociables de ma propre vie. Beaucoup de gardes répétaient sans cesse dans mon dos : « Devoir et respect, il ne vit que comme ça. ». Je ne pouvais pas réellement les contredire, c’était devenu on ne peut plus vrai et c’était surtout bien pire depuis que j’évitais de penser en d’autres termes à Lenastia. Mais c’était souvent plus fort que moi, je la voyais comme une femme, pas comme une princesse.

J’entrais finalement dans les jardins en mettant Mellock sur ses gardes. Je souris gentiment. « Détendez-vous. Ça n’est que moi et je ne suis pas en service. Désirez-vous que je vous laisse ? » Je les vouvoyais toujours tous, protocole oblige. Ça pouvait sembler étrange mais je ne les tutoyais que lorsqu’ils en faisaient la demande mais je n’en prenais pas l’habitude… Devoir et respect, encore et toujours.

_________________________

« We've seen our share of ups and downs. Oh how quickly life can turn around in an instant. It feels so good to realize, what's in yourself and within your mind. Let's find peace there. »
Duty & Respect
When you are with me I'm free
Creed - My Sacrifice
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas Mar 11 Déc - 11:06


Me retournant au bruit, je repérai alors Norich, le chef de la garde royale. Je me détendis. Il n'était pas une menace. Même si père l'avait peut-être envoyé pour me chercher, je savais qu'il ne serait pas vraiment embêtant. Il avait beau garder ses distances avec son attitude officielle et ses paroles protocolaires, je savais bien que je pouvais le considérer comme un ami. Combien d'après-midi n'avions-nous pas passé ensemble à discuter de tout et de rien, parfois en se taquinant ? Bien sûr le voile ne tombait jamais complètement, nous devions garder une certaine distance due à nos rangs, ne serait-ce que pour éviter les questions gênants, comme ce qu'il pensait réellement de Lenastia. Mais peut-être qu'un jour nous parviendrons à l'oublier un instant pour parler vraiment librement. Peut-être. En attendant, lorsque nous sentions un sujet délicat, nous ne y attardions pas. Une petite taquinerie de ma part et on changeait de sujet, ce qui était très bien.

Je secouai la tête en haussant les épaules et lui souris. Pas en service, lui ? Même si dans son planning il devait être marqué "Vacances" ou même "Viré", ça ne changerait rien. C'était un véritable maniaque du travail. Je crois que même dans son sommeil il devait inspecter chaque garde sous son autorité et préparer des questions à leur poser pour vérifier qu'ils étaient impeccables. Les pauvres...

- Parce qu'être en service change quelque chose chez toi ? Quel comique !

Bien sûr je disais ça en rigolant, sur un ton qui ne laissait aucune place à la méchanceté. Oui je tutoyais Norich, comme beaucoup d'autres personnes. Le vouvoiement faisait trop protocolaire, et un "tu" n'empêchait pas pour autant le respect. Alors qu'un "vous" mettait une trop grande distance qui ne me plaisait pas. Bien sûr je l'utilisais pour les affaires importantes, et si je venais à devoir parler à notre chef de la garde en public, je changerai. Mais pour l'heure, nous étions au palais, tranquilles, alors je n'allais pas me prendre la tête sur ça. Le faire avec père m'avait amplement suffi.

Je pris un ton faussement réprobateur pour la suite en tendant un doigt vers lui.

- Si tu continues à me donner du "vous" oui, je vais vouloir que tu partes. Combien de fois je te l'ai déjà dit ça ? Ah j'te jure ! Les gardes de nos jours, plus aucun respect pour ceux qu'ils servent, toujours à désobéir.

Je n'y peux rien, j'adore taquiner tout le monde. Et comme Norich prenait toujours la peine de me vouvoyer à chaque fois qu'on se croisait, je prenais un malin plaisir à toujours le sermonner comme ça. Enfin sermonner... le terme était peut-être un peu trop grand. Non, taquiner, c'était vraiment ça !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Norich Eddeshakan
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Atlante dévoué à la famille royale quoi qu'il arrive
♙ DATE D'INSCRIPTION : 24/11/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 51
♙ AGE : 30


Voir le profil de l'utilisateur http://the-antrim-duality.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas Lun 17 Déc - 13:52


« - Parce qu'être en service change quelque chose chez toi ? Quel comique ! » Je levais les yeux aux ciels. D’accord, il n’avait pas tout à fait tort mais quand même. Cela dit, ça n’était pas méchant et je ne m’en formalisais de toute façon aucunement. Je m’assis sur un rebord quelconque et observais un peu les jardins avant de reporter mon attention sur le Prince. « - Si tu continues à me donner du "vous" oui, je vais vouloir que tu partes. Combien de fois je te l'ai déjà dit ça ? Ah j'te jure ! Les gardes de nos jours, plus aucun respect pour ceux qu'ils servent, toujours à désobéir. » Je souris. Ben voyons… Quoi qu’il en soit, ça voulait dire, balance le vous, tu m’agaces.

« Inutile de te dire que la majorité des gardes à fait écho à ta dispute avec ton père. S’ils ne sont pas tous au courant, ça sera bientôt le cas. Aucun secret ici, aucun. » Y compris les miens. Il y avait des doutes sur la relation que j’avais avec Lenastia. Même nous, nous avions des doutes sur cette pseudo relation. Alors une dispute flagrante avec son père, notre Roi. Inutile d’espérer que ça ne s’ébruite pas. « Sans indiscrétion, quel était le sujet de la dispute cette fois ? » Non pas que c’était fréquent mais ce genre de choses le concernait lui, en général. Il arrivait que le ton monte avec les autres mais il était tout de même en opposition avec son père de temps en temps malgré tout son respect pour lui.
Je connaissais ça, j’en avais eu avec mon père de son vivant et le palais les avait bien souvent entendues. Le Roi y avait même parfois assisté, sans parler de ses enfants. Quel fils n’a pas de souci avec son père ? Aucun. Royauté ou pas, ils n’échappaient pas à la règle. Et ne parlons pas des disputes dans les fratries, j’avais tout un chargement d’histoire à ce sujet et eux aussi.

« Je ferais en sorte que ça ne sorte pas du palais. Je demanderais aux gardes de se taire même s’ils savent quels sont leurs ordres à ce sujet, je préfère leur rafraîchir la mémoire. » Il fallait parfois éviter que le peuple sache. Il ne fait pas bon savoir que sa royauté se disputait, surtout avec les continentaux dans les parages.

Je sortis une pomme que je commençais à découper tout en attendant que Mellock se décide à parler s’il en avait envie. Je ne l’obligerais pas à parler. Je n’en avais pas l’envie. Il était libre de parler de ce dont il voulait mais je connaissais bien la famille, les soucis familiaux en tout genre et tout ce qui concernait ce genre de chose.
Je ne m’étais jamais engueuler avec son père, ça va de soit. Il était mon Roi et cela, rien n’y changerait. J’étais bien incapable de contester de cette façon une de ses décisions même s’il m’était déjà arrivé d’être en désaccord avec lui. Cependant… nous nous expliquions de façon posée. Tel était mon rôle, tel était le sien.

_________________________

« We've seen our share of ups and downs. Oh how quickly life can turn around in an instant. It feels so good to realize, what's in yourself and within your mind. Let's find peace there. »
Duty & Respect
When you are with me I'm free
Creed - My Sacrifice
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mellock Nedakh
J'administre Search Games
♙ STATUT : Atlante
♙ DATE D'INSCRIPTION : 03/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 407


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas Mer 19 Déc - 9:44


Vu la façon dont Norich leva les yeux au ciel à ma remarque, j'avais, encore une fois, touché juste. Il pouvait bien me faire les gros yeux, il savait tout aussi bien que moi que c'était la pure vérité. Ce type était un dingue du boulot, à croire qu'il ne faisait que ça. Mais sous ses airs sévères de garde consciencieux, il restait un être humain et nos longues après-midi à papoter de tout et de rien me l'avaient prouvé plus d'une fois. En général, quelques taquineries suffisaient à le décoincer et il devenait un agréable interlocuteur, qui parvenait presque tout le temps à me faire oublier mes soucis parentales.

Une autre chose que j'aimais bien chez lui, c'est qu'il ne parlait pas vraiment pour ne rien dire. Son regard en l'air avait amplement suffi comme réponse à ma taquinerie, il ne s’embarrassait pas de commenter. Ce qui me permettait souvent de le faire pour deux, et comme moi je suis un grand bavard... que demander de plus ? Mais cette fois, il n'était pas question de papoter en rigolant. Enfin je ne pouvais pas lui en vouloir de remettre sur le tapis la dispute que je venais d'avoir avec Père et qui m'agaçait. Il avait sûrement entendu lui aussi.

- Ouais je ne doute pas une seconde que la moitié des gardes soit déjà au courant. Un jour, faudrait faire insonoriser ces pièces !

Je n'y pouvais rien, je vous jure ! Impossible de ne pas plaisanter à chaque phrase que je sortais. Enfin sauf dans une dispute. Je rigolais moins avec père. Soupirant, je m'assis à côté de Norich sur son rebord, qui entourait un joli parterre de fleurs exotiques, comme on n'en trouve qu'ici. Un autre aurait pu se méfier de lui, considérer qu'il voulait avoir tous les détails d'une histoire intéressante à faire courir. Une dispute dans la famille royale, miam, quelle anecdote savoureuse pour les commères ! Mais je savais que, s'il demandait des précisions, c'était surtout pour savoir ce qu'il devait faire et si surtout il devait agir. Faire quoi, là j'en sais rien. Me foutre en cellule pour me calmer ? Je ne crois pas qu'un traitement pareil aurait l'effet recherché ! Parler avec père ? Ca c'était déjà plus probable, même si je doutais que ça change quelque chose. Il était bien trop pointu et je crois que jamais il ne lâchera le moindre pouce sur ce sujet-là.

Je soupirai avec un sourire. Norich comptait s'arranger pour que ça reste au palais. C'est vrai que les gardes sont souvent pire que les bonnes femmes du côté des rumeurs. Le peuple n'avait pas à savoir les petits tracas familiaux de leurs dirigeants. Ca faisait mauvaise figure. Enfin celui-là ne datait pas d'hier. Je haussai les épaules pour moi-même.

- Rien de bien nouveau sous le soleil. Père me reprochait encore mes fréquentes escapades en ville. J'ai eu beau faire de mon mieux pour lui expliquer l'intérêt de la chose, autant pour le peuple que pour moi, rien n'y a fait, comme d'habitude. Et comme toujours, il a fallu qu'il ressorte Lenastia en exemple.

Ca m'énervait. Vraiment. Oui j'adorais ma soeur, et rien ne saurait me dresser réellement contre elle. On ne se voyait plus beaucoup à cause des affaires du royaume, mais on trouvait toujours un peu de temps pour discuter, et souvent elle m'apprenait beaucoup de choses intéressantes - même si bien sûr je ne l'avouerai jamais, et encore moins à elle. Mais elle était aussi une sorte de rivale, puisqu'elle était l'héritière principale du trône, alors que ç'aurait dû être un homme, et, en l'occurrence, moi. Je détestais qu'on me compare à elle, et père s'en fichait bien.

En me tenant bien droit, la tête haute, j'imitai assez bien sa voix d'ailleurs.

- Regarde ta soeur, est-ce qu'elle fait n'importe quoi avec le bas peuple elle ? Non, elle s'instruit, elle s'occupe des personnes influentes et elle gère très bien les travaux que je lui confie. Elle ne perd pas son temps à fréquenter des voyous et boire dans les bars. Tu devrais suivre son exemple.

Je rigolai, même si c'était pas vraiment drôle, et fis un geste vague de la main comme pour chasser un moustique en reprenant ma voix normale.

- Rien de bien passionnant tu vois, toujours la même rengaine. Mais faut croire qu'aujourd'hui j'en avais marre de l'entendre, alors j'ai explosé. Après tout, si je suis autant un boulet pour lui, il n'a qu'à me chasser et on en parle plus.

Je n'y pouvais rien, l'avis de mon père envers moi m'importait. Et savoir que malgré tous mes efforts il semblait toujours me considérer comme un sale gosse qui n'avait rien appris et n'en faisait qu'à sa tête... ça me tuait. Je voulais lui prouver que j'étais aussi capable que Lenastia de gérer le trône, que les affaires que je menais en son nom étaient toujours impeccables. Mais chaque fois que je venais lui rapporter le succès d'une mission qu'il m'avait confiée, il ne voyait que mes promenades en ville et mon attitude désinvolte. Pourquoi ne pouvait-il pas voir le reste ? Ca me rongeait, et toute ma bonne humeur maladive n'y changeait rien. Mais bien sûr, je ne l'avouerai jamais ça non plus. Il n'y avait que Norich qui pouvait vraiment deviner cela, mais on évitait d'en parler réellement, tout comme on évitait de parler sérieusement de sa relation avec ma soeur.

Il y a des choses qu'il vaut mieux garder en suspens, même entre amis.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Norich Eddeshakan
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Atlante dévoué à la famille royale quoi qu'il arrive
♙ DATE D'INSCRIPTION : 24/11/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 51
♙ AGE : 30


Voir le profil de l'utilisateur http://the-antrim-duality.forums-gratuits.fr/
MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas Lun 24 Déc - 13:29


Les disputes n’étaient pas réservées au peuple… bien au contraire. Mon père en avait entendu à son époque et j’en entendais moi aussi. Je pense que chaque membre de la famille Royale s’était une fois engueuler avec un autre membre de la famille. Bien entendu, nous ne commentions jamais. Moi et ma sœur du moins. Dans mon cas, je contenais la marée au sein du palais. Pas besoin que tout cela ne s’ébruite. Vraiment, nous n’avions pas besoin de ça. Les continentaux n’avaient pas besoin d’en apprendre plus sur notre Royauté. Ils n’étaient que trop récents dans notre existence.

« - Ouais je ne doute pas une seconde que la moitié des gardes soit déjà au courant. Un jour, faudrait faire insonoriser ces pièces ! » Je ricanais à moitié. Comme si c’était possible… Une chose est sûre, il le prenait plutôt bien. « Ben voyons… Comme si nous pouvions insonoriser l’espace. » Je souris, attendant la suite des explications tout en grignottant.
« - Rien de bien nouveau sous le soleil. Père me reprochait encore mes fréquentes escapades en ville. J'ai eu beau faire de mon mieux pour lui expliquer l'intérêt de la chose, autant pour le peuple que pour moi, rien n'y a fait, comme d'habitude. Et comme toujours, il a fallu qu'il ressorte Lenastia en exemple. » Ah oui… Lenastia. Illustre exemple constamment cité par mon Roi, ce qui mettait en rogne aussi bien Mellock qu’Enetari. Je cernais bien tout ça, je connaissais ce genre de choses par cœur sauf que j’étais devenu l’équivalent de Lenastia… l’exemple agaçant. Je les comprenais cependant.
J’attendis que Mellock déballe son sac, il n’en avait certainement pas fini, agacé comme il l’était. Comme de fait, la suite arriva rapidement. « - Regarde ta soeur, est-ce qu'elle fait n'importe quoi avec le bas peuple elle ? Non, elle s'instruit, elle s'occupe des personnes influentes et elle gère très bien les travaux que je lui confie. Elle ne perd pas son temps à fréquenter des voyous et boire dans les bars. Tu devrais suivre son exemple. » J’attendis qu’il en finisse avec son imitation de son père mais surtout qu’il vide son sac pour de bon. « - Rien de bien passionnant tu vois, toujours la même rengaine. Mais faut croire qu'aujourd'hui j'en avais marre de l'entendre, alors j'ai explosé. Après tout, si je suis autant un boulet pour lui, il n'a qu'à me chasser et on en parle plus. »

Je m’installais un peu mieux pour le regarder, cherchant mes mots avec soin. Diplomatie, même dans ces cas-ci. Surtout dans ces cas-ci d’ailleurs. J’allais exposer tous les points de vue, il fallait donc qu’il m’écoute sans m’interrompre. « Je suis conscient que ça n’est pas facile pour vous. Je vais tenter de t’expliquer certaines choses dont tu n’as peut-être pas conscience. Alors avant de m’interrompre, laisse-moi terminer. Tu me donneras ton avis sur la question après. Sois patient. » Je terminais de mâcher et réfléchis un instant par où commencer.
« Le devoir n’est pas une chose facile à supporter et crois-moi quand je te dis que fut un temps, j’aurais volontiers délégué ma charge à quelqu’un d’autre. C’est affreux de se voir chargé d’un poids aussi énorme. Mais tu es né en portant le nom des Nedakh, tout comme je suis né avec le nom d’Eddeshakan. Des charges différentes mais avec leur lot de problèmes. Ma famille est divisée alors que la tienne entretient des relations compliquées. Tout comme ta sœur, je suis un sujet d’exemple et deux de mes sœurs ne l’ont pas supporté. Crois-moi quand je te dis que ça n’est pas ce qu’elle veut. Être celui qui sert d’exemple n’est pas drôle, on se sent coupable. Mais je te comprends aussi. Tu as une vision plus jeune de ta charge, tu aimes en apprendre plus sur les gens et le peuple. Je suppose que ton Père ne voit pas les choses ainsi. Il ne comprend pas ta façon de faire mais je pense également qu’il craint pour ta sécurité. Avec les continentaux, il va devenir difficile de garder le calme je pense. Peut-être devrais-tu emmener un garde ou deux sans pour autant revendiquer qui tu es. Et ma foi, peut-être devrais-tu envisager de lui montrer ce qui se passe quand tu vas en ville. Lui montrer que ta démarche n’est pas sans fondement. Prouve lui que ce que tu fais, tu le fais pour vous. Ton Père est un homme généreux, un homme bon, il ne peut juste pas se permettre de toujours le démontrer. Je sais qu’il est fier de chacun de ses enfants, je le sens dans son regard car mon père avait le même. Mais si Lenastia est l’héritière, tu es son seul fils alors il se montre exigeant à ton égard. Je le sais parce que j’étais le seul de ma famille également. Tente de te mettre à sa place un instant. Comment réagirais-tu de ton côté en sachant que les temps n’étaient pas identiques quand il avait ton âge. Enetari ne vit pas mieux ces relations que toi. Je ne te promets rien, mais je tenterais de parler à ton Père mais n’attends pas trop de cette entrevue. Il est mon Roi, je ne suis pas de la famille et je n’ai aucun conseil à lui donner. Je peux juste discuter avec lui et tenter de lui faire voir les choses autrement. »

_________________________

« We've seen our share of ups and downs. Oh how quickly life can turn around in an instant. It feels so good to realize, what's in yourself and within your mind. Let's find peace there. »
Duty & Respect
When you are with me I'm free
Creed - My Sacrifice
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les jardins en solitaire - ou pas

Revenir en haut Aller en bas

Les jardins en solitaire - ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Quint, Michel] Effroyables jardins
» Jardins de Pierres Conservation de la pierre dans les parcs…ICOMOS-SFIIC
» Les Jardins du Manoir d' Eyrignac en Dordogne
» [b]Camping les jardins de tivoli au grau du roi[/b]
» Bibiton - le danseur solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Le palais-