AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
» Auteur» Post

avatar

Nirvana S. Dostoïevski
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Russie
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 110
♙ AGE : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Jeu 28 Juin - 19:22





Nirvana Shiva Dostoïevski


feat. Mylène Jampanoï

Identité







Age: 17/12/2014 soit 20 ans
Situation: Célibataire
Poste, métier: Ex tireuse d'élite de l'armée russe, Chasseuse
Origines: Hindoues
Passions: Le tir aux lapins peut-il être considéré comme une passion ... ?
Objectif(s): Attraper tous les pokémons Gnougnous du monde !
Méfiante
Muette
Indépendante
Frise l'insensibilité
Téméraire
Efficace
Observatrice
Redoutable
Classe
Discrète
Timide
Bienveillante

Caractère

Ce que je suis:
L'alcool déride les plus silencieux, favorise les rapports sociaux mais peut aussi faire ressortir ce qu'il y a de plus mauvais en vous ... Alors que vous souhaitiez simplement faire connaissance avec cette indo-russe au regard de fer en buvant des verres de vodka en sa compagnie et qu'elle se montrait plus souriante et bavarde, vous vous retrouvez soudainement face à une tueuse. Vous plaquant au sol par la force préalablement sous-estimée de ses avant-bras, vous croisez de vos yeux inquiets cette étincelle particulière brillant au fin fond de ses iris. Ce sourire qu'elle arbore vous met mal à l'aise alors qu'elle ricane en faisant riper le dos du couteau qui vous a servi à découper le saucisson, le long de votre gorge, appréciant le moindre tremblement, déglutissement et frémissement. Vous en avez peut-être appris plus sur elle mais ... à quel prix ?
Si vous partiez dans l'optique par laquelle vous considériez cette jeune donzelle aux yeux de biche comme une poupée sensible, facile à briser et crédule, vous vous trompiez. Méfiez-vous des apparences car derrière ces longs cheveux noirs, ces yeux craintifs observant le nouvel environnement qu'est le sien et ce frêle corps qui ne doit pas être bien résistant se cache une vraie tigresse. Certes elle ne s'exprime qu'exceptionnellement mais cela ne l'empêche pas de penser, un peu trop parfois. Analysez les autres est sa tasse de thé et sa première impression est souvent la bonne bien qu'elle n'aime pas vraiment se fier aux apparences. La plupart du temps, elle évite le contact humain et se réfugie dans des endroits au milieu desquels personne n'aurait eu l'idée d'aller fureter curieusement. Passer inaperçu est une de ses qualités, sa fine silhouette se faufile parmi vous sans vous alerter, elle se fond dans le décor en moins de cinq secondes et est aussi silencieuse qu'un grain de poussière s'échouant au sol.
Difficilement impressionnable, elle ne se laissera pas berner par vos atouts, ce qui constitue votre force ou par votre charisme. Il en faut bien plus pour faire se soulever d'étonnement ses sourcils impassibles.
Ce n'est définitivement pas parce qu'elle ne laisse passer aucune émotion qu'elle n'en ressent pas moins seulement, elle a tendance à tout intérioriser et craint plus que tout les stylistes extravertis un peu trop délurés et bavards à son goût. Pourquoi parler quand cela ne concerne que des futilités telles que la dernière paire de chaussure à la mode ou l'engouement provoqué par la tendance vichy ?
Si une cause la touche, elle n'hésitera pas un seul instant à la défendre au péril de sa vie, raison pour laquelle elle s'est lancée dans la défense des plus pauvres en Russie et ce depuis la chute du gouvernement et de l'armée russe.

Ce que l'on dit de moi:
« On a certainement du lui couper la langue à sa naissance ... Elle me fait froid dans le dos et pourtant, je me sens sans cesse attiré par ces deux opales bleues-grises qui me fixent intensément. »
Ivan, tireur d'élite.

« Nir' n'est pas méchante. Ne vous fiez pas à son comportement étrange et n'hésitez pas à lui parler car, même si elle ne vous répond pas, elle vous écoutera et retiendra certainement ce que vous lui dites pour vous surprendre par la suite. Si vous avez un peu de chance ou une bonne bouteille de vodka, peut-être entendrez-vous sa délicate voix. »
Eva, Boulangère russe de Moscou.

« L'avez-vous déjà vu sourire ? Non ? Et bien vous avez raté quelque chose ! »
Vladimir, son ancien acolyte agissant en faveur des régions défavorisées de leur pays natal.

« Cette petite a une sacrée descente, c'est d'ailleurs l'une de mes meilleures clientes. Certains disent qu'elle est hautaine, moi je la trouve plutôt naturelle et enjouée. »
Un alcoolique Anonyme

« Elle est impitoyable ... Foutez-lui un flingue entre les mains et elle vous dégommera tout ce qui bouge alentours sans blesser un seul innocent. Qu'une femme sache se servir d'un tel instrument me surprend mais qu'elle sache également se défendre bec et ongles face à une brute soviétique sans avoir besoin d'aide est surprenant. Je ne sais pas d'où elle vient ni ce qu'elle a vécu mais ... je ne peux nier le fait qu'elle est redoutable. »
Frevor, Son ancien supérieur au sein de feu l'armée russe.

« Aucune femme ne m'a jamais résisté jusqu'à ce que je croise son chemin ... Je sais pas si elle a déjà fréquenté un homme mais elle semble se méfier de notre espèce plus que n'importe quelle autre. Même les tigres ne lui feraient pas autant peur. »
Une pâle copie de Don Juan.

Histoire

Mon passé c'est toute une histoire:

Inde, Pondichéry, 13 Mars 2019

La petite fille aux yeux éclatants tenait entre ses mains non pas un ours en peluche mais un fusil et avait à sa ceinture un poignard. Shiva, du haut de ses cinq ans, soupesait entre ses paumes de bien vilains objets dont elle semblait ne pas se rendre compte de l'utilité. Souriante, des mèches de cheveux sales recouvraient ses yeux plissés en une expression démoniaque, elle faisait face à d'autres enfants se retrouvant au beau milieu des décombres de l'orphelinat. Un groupe composé de soldats étrangers avaient investi les lieux et réduit en cendre bon nombre de mobilier ainsi que de pièces. Le personnel en charge des enfants les avait conduits dans les caves isolées et souterraines du bâtiment dans lesquels ils ne craindraient rien … Jusqu'à ce que la porte n'explose en débris s'éparpillant dans l'atmosphère, soulevant la poussière étouffante qui se dissipant sous les pas précipités des soldats pénétrant dans l'obscurité inquiétante au sein de laquelle les petits orphelins se cachaient, les yeux écarquillés devant ces humains masqués et armés jusqu'au dents.
La vie n'était certes pas facile de base dans les quartiers mal famés de la ville indienne mais depuis quelques mois, une vague de terreur instaurée par le gouvernement indien au cœur même des zones les plus sensibles avait submergé ses habitants les forçant à se battre pour au final se retrouver écrasés, criblés de balles, détruits les uns après les autres. Une purge les décimait tous mais l'on avait d'autres projets pour les petits orphelins qui s'en sortiraient indemne. Mettre la population défavorisée à l'épreuve pour n'en récupérer que les meilleurs, les plus solides et les plus téméraires, voilà quel était le plan d'un gouvernement malsain inquiet de l'avenir de son pays en vue du trop plein de pauvreté s'étalant à toutes les régions indiennes. Les temples n'étaient plus que des ruines, les bidonvilles étaient rasés, les villes se reconstruisaient sous un élan de modernité et c'était à présent le tour de Pondichéry de faire les frais d'une politique autoritaire et tyrannique.
Mais tout ça, la petite Shiva n'en avait guère conscience alors qu'elle venait de récupérer des armes qu'elle considérait comme des jouets. Le canon du fusil qu'elle avait instinctivement saisit entre ses petits doigts, après l'avoir trouvé dans le carton dans lequel elle s'était cachée, se pointa vers un soldat qui s'approchait de plus en plus du petit groupe d'enfant. N'avaient-ils pas joué à la guerre avec ses petits compagnons qui tremblaient d'effroi derrière elle ? Ses yeux pétillaient, les doigts se serraient autour de la gâchette, elle prit équilibre sur un genoux et tira comme si elle savait ce qu'elle faisait. Le choc fut rude, la crosse du fusil s'enfonça dans son épaule, elle fut déséquilibrée et tomba à terre tandis que la balle s'envolait joyeusement dans les airs pour finalement se planter entre les deux yeux du soldat qui chuta à son tour.

L'orpheline aux yeux d'argent s'éveilla dans un lit douillet. L'odeur de curry s'élevant dans les airs était alléchante et c'était sûrement cette dernière qui l'avait tirée du sommeil prochain dans lequel elle baignait depuis deux jours. Son ventre gargouilla à l'instant où elle se redressa dans ce lit qui n'était pas celui de l'orphelinat et que ses yeux ne se posaient sur un décor de mille et une nuit. Jamais elle n'avait vu une telle explosion de couleur et alors qu'elle reléguait la faim au second plan, ses petites mains impeccables, dénuées de toute trace de suie et de blessures, caressèrent la couverture en peau de tigre du Bengale recouvrant le lit immense qui lui avait été octroyé. Son esprit alerte ne pouvait s'empêcher de s'interroger sur le pourquoi du comment alors que les rayons de lumière provenant de l'extérieur se faufilaient entre les rideaux qu'une inconnue venait d'ouvrir.
« Bienvenue en enfer chérie ! »
Les mots prononcés en anglais avaient caressés son ouïe habituée à ce dialecte depuis sa naissance mais avaient fait naître sur son visage une grimace. Shiva ne parlait pas, ou presque jamais car elle préférait largement se laisser bercer par les sons et l'agitation alentour, et parce qu'elle détestait s'exprimer lorsqu'il n'y avait rien à dire. Étant donné qu'elle ne trouvait rien à répondre à l'autre petite fille qui semblait partager sa chambre, elle se contenta de s'extirper de ses couettes, tentative qui se retrouva bien vite avortée par une étrange sensation. Son épaule droite douloureuse s'était mise à protester vivement contre cette soudaine agitation. Serrant les dents, elle ferma les yeux et tâtonna du bout des doigts le bandage qui recouvrait son torse de petite fille, ne parvenant pas à retenir un grognement sortit d'entre ses lèvres. Il lui fallut attendre une bonne dizaine de minutes pour que son membre handicapé ne cesse de la lancer et qu'elle puisse bouger son bras sans trop de dégâts. L'autre brunette aux prunelles noires l'observait avec amusement et s'avançait vers elle, des bandages propres entre les mains desquels émanait une forte odeur d'alcool. Shiva lui adressa un regard froid alors qu'elle lui retirait ses bandes et dévoilait l’hématome recouvrant toute la surface de son épaule jusqu'à son omoplate, remontant le long de son cou. Les mains froides de l'inconnue caressèrent sa peau avec délice, se délectant de la souffrance de sa nouvelle « amie » puis elle l'enroula de nouveau entre ce tissus au contact duquel sa peau s'embrasait.

Deux mois s'étaient écoulés, deux longs mois pendant lesquels Shiva s'était retrouvée enrôlée de force dans une secte étrange qui kidnappait des enfants pour les éduquer à la dure afin de les transformer en de redoutables guerriers auxquels l'on dispensait des cours les mettant en majorité en action, favorisant la pratique à la théorie et chaque enfant était affecté à un bâtiment luxueux représentant sa spécialité. Ainsi, les enfants excellant au corps à corps avaient des heures supplémentaires en cette matière et il en valait de même pour tous les autres arts du combat et leurs disciples. Shiva et sa partenaire de chambrée, Véra, étaient spécialisées en maniement d'armes à feu, arcs, arbalètes, et tout un tas d'autres armes d'attaque à distance et destinées à devenir tireuses d'élite sanguinaires sans aucun état d'âme.
Leur première intervention en terrain fut choquante, une véritable expérience plongeant la petite fille considérée muette par ses nouveaux amis dans un état second pendant lequel, tuer était une nécessité, une évidence. Les corps couraient devant ses yeux au ralenti ce qui lui laissait le temps de viser, inspirer, appuyer sur la gâchette et voir sa balle se loger dans des parties stratégique du corps des fugitifs ou des soldats ennemis n'osant pas répliquer face à des gosses. C'était un jeu pour elle … un jeu ayant pourri son esprit et son cœur, faisant en sorte de la rendre cruelle et surtout efficace en terrain. Une machine à tuer pervertie par un système sectaire destiné à faire le mal …

Inde, Penjab, 21 Juin 2022.

Par le plus grand des miracles, lors d'une invasion d'un des quartiers chauds indiens, Shiva parvint à s'extirper des pattes de ses généraux et se fit la malle. Elle venait d'avoir 8 ans et n'en pouvait déjà plus de subir cette pression constante, ces menaces et cet enfermement dans cette prison dorée. Plus elle grandissait et plus son caractère s'affirmait bien qu'elle ne s'exprimait quasiment jamais. Même face à ses supérieurs mesurant cinquante bons centimètres de plus qu'elle, aucun son ne sortait de ses lèvres. Seul son regard de fer maintenait le contact et ne faiblissait pas un seul instant. Tout ce qu'elle entendait l'effrayait, les bruits de tirs, les cris, les plaintes … C'en était trop.
Ils se trouvaient au Penjab, contrée inconnue au bataillon au sein de laquelle la petite fille progressait, simplement vêtue d'une robe en lin. Le fait qu'elle soit armée alarmait les passants qui la regardaient, se demandant sûrement ce qu'elle fichait avec une telle chose entre les mains. Une seule échappatoire … Un orphelinat auprès duquel elle se rendit. Il n'était pas dur à repérer une fois rendue en centre de ville. Le grand bâtiment portait l'inscription gravée sur le mur de pierre jouxtant la porte d'entrée et de nombreux parents faisaient connaissance avec l'établissement, attendant leur tour en faisant la queue à l'entrée. Les derniers n'étaient autres qu'un couple russe qu'elle intercepta avant qu'ils ne franchissent le pas de la porte. Son petit visage poussiéreux, ses cheveux ébouriffés et ses yeux injectés de sang apitoyèrent plus les Dostoïevski qu'ils ne lui furent peur et ces derniers s'agenouillèrent à sa hauteur alors qu'elle s'effondrait en larmes, déposant les armes, en silence. Touchés par cette petit fille à la peau matte et aux yeux incroyables finirent par l'embarquer avec eux sans rien demander à personne. La mère occupait un poste important en Russie et les modalités d'adoption ne poseraient pas de problème. Il leur suffirait de la déclarer et de remplir bon nombre de papiers nécessaires pour que la petite Shiva sans nom ne devienne leur fille.

Russie, Moscou, 1er juillet 2022.

Elle ne sut jamais ce qui les avait poussé à agir de la sorte avec elle mais leur en sera toujours reconnaissante. Avec eux et ses nouveaux frères et sœurs, une nouvelle vie commençait. Ce visage de marbre se brisait parfois pour laisser un sourire maladroit se dessiner sur ses lèvres fines, la plupart du temps pincées. Elle fut renommée Nirvana, ils lui laissèrent son prénom d'origine, Shiva et lui offrirent l'immense privilège de porter leur nom sans rien demander en échange. Leur plus grand désir était de la voir s'épanouir dans un monde nouveau auquel elle s'habituait petit à petit même si, supporter le froid de la Russie était parfois difficile pour cette jeune fille originaire d'un pays où la température moyenne avoisine les 28 degrés Celsius. Le froid lui donnait encore moins envie de parler et de voir se soulever ces volutes de fumée s'extirpant d'entre ses lèvres à chaque fois qu'elle les ouvrait. Ses nouveaux frère l'apprivoisèrent assez aisément mais avec Ludmila, la seule fille biologique des Dostoïevski, le courant avait du mal à passer. Elle qui était unique avait du mal à concevoir le fait que cette intruse puisse s'approprier SA famille. Leur relation était froide et elles mirent énormément de temps à s'habituer l'une à l'autre. Avoir une vie sociale n'était pas chose aisée pour Nirvana et aller à l'école posa bien plus de difficultés qu'autre chose surtout lorsqu'il s'agissait de s'exprimer, donner des réponses, se faire interroger ou bien devoir donner son avis. Personne ne devait savoir ce qu'elle pensait … elle même l'ignorait et se perdait dans de bien sombres pensées et souvenirs noirs qu'elle parvenait à occulter en pratiquant des activités extra-scolaires constituant sa seule source d'amusement et de loisir hebdomadaire. Les Dostoïevski l'inscrivirent au club de tir à l'arc, de tir, d'athlétisme, de lutte et de natation. Plus elle faisait d'activités et plus elle semblait heureuse, apaisée. Ses parents découvrirent qu'elle était une excellente tireuse et l'encouragèrent à se dépasser dans cette activité, ignorant ce qu'elle était capable de faire un flingue à la main bien qu'ils s'en soient doutés la première fois qu'ils l'avait trouvée sur le perron de l'orphelinat. De fil en aiguille, elle parvint même à se faire des amis bien qu'elle se méfie énormément de tout ce monde qui l'entoure. Elle était persuadée que même la plus saine des personnes était corruptible et pouvait être aisément pervertie c'est ce pourquoi elle ne s'attachait à personne, ayant trop peur de se voir anéantie par une quelconque trahison ou atteinte par une réflexion ou une atteinte à son intégrité.

Les années passèrent, elle grandit. La petite fille sauvage qu'elle était devint une jeune demoiselle discrète, timide et renfermée qui brillait par son apparence. Sa beauté exotique et cette touche de contrariété animant ses yeux clairs attirait l'attention bien plus que ce qu'elle n'aurait voulu. Elle voulait juste une chose … qu'on la laisse tranquille et qu'on la laisse vivre sa passion pour le tir à l'arc et aller au stand de tir sans avoir à subir les interrogations de personnes inconnues s'enquérant de son entrainement et de ce qui lui permettait d'être aussi efficace en la matière. Personne ne devait savoir … Il fallait qu'elle enfouisse son passé au fin fond du gouffre de son âme, qu'elle se défasse de toutes ces valeurs rigides qui lui avaient été imposées et qui avaient fait d'elle la jeune femme froide et muette qu'elle était aujourd'hui. S'enfermer dans le silence, laisser ses sens prendre conscience du monde qui l'entoure et ne laisser aucune parole impie ou inutile s'élever de sa gorge. Lorsqu'elle parle, sa voix est douce, légèrement tremblante, tremblement expliqué par le manque d'habitude d'expression. Elle, elle préfère entendre, sentir, voir, toucher pour se rendre compte. En écoutant son environnement, on peut en apprendre énormément et éviter des catastrophes …

Russie, Moscou, 02 Février 2029.

Vinrent les périodes de soulèvement, de guerres et de développement technologique qui chamboulèrent ce quotidien paisible dans lequel elle baignait depuis plusieurs années. À peine âgée de quinze ans, elle fut remarquée alors qu'elle s'entrainait au stand de tir.
Une fois de plus, on l'enrôla pour faire la guerre, ce qui eut pour effet de l'endurcir encore plus qu'elle ne l'était déjà. Participer à de nombreuses batailles au sein du continent Asiatique et prendre ses fonctions de tireuse d'élite au sein de la garde soviétique il y a 5 ans avec d'autres jeunes gens de son âge fut sa consécration. Elle était condamnée à vivre l'arme à la main pour défendre un pays, les siens ou une cause à laquelle elle n'adhérait pas forcément. La Russie s'est ensuite scindée progressivement en plusieurs clans. Quittant le domicile de sa famille adoptive, elle s'est engagée dans un clan proche de la zone dans laquelle ils vivaient pour les défendre. Elle ne s'était jamais sentie à l'aise dans la vie facile des Dostoïevski et souhaitait s'engager dans une cause qui la touchait au plus profond de son être. Les populations pauvres et défavorisées avaient besoin de son aide et de celle de ceux qui prenaient partie pour ces petites gens subissant l'extravagance d'un monde perverti. Des raids pendant lesquels ils envahissaient les coins les plus riches pour y dérober des denrées rares et nécessaires à la survie furent organisés. Toujours perchée en hauteur, surveillant l'horizon de la pointe de son arc ou de son fusil, il ne lui fallait pas trois heures pour tirer quand elle estimait cela utile et seulement en cas d'extrême nécessité. Tuer à tire larigot dégommant le moindre passant ayant eu le malheur de bouger au moment impromptu n'était plus sa préoccupation. Quitte à ôter la vie, autant que ce soit utile.

Russie, Nijni Novgorod, 27 Février 2035.

« Hé, Nir', t'as entendu parler des Search Games ? »
Décidément, elle n'aimait vraiment pas qu'il lui attribue un petit surnom … Certes ils entretenaient une relation privilégiée mais jamais elle n'avait cautionné ce genre de choses … Vladimir venait de se retourner vers sa coéquipière alors qu'ils s’infiltraient dans la base ennemi afin de récupérer des vivres pour les pauvres gens de la ville d'à côté. Cette dernière sortit un instant la tête d'un carton remplit de céréales pour le regarder droit dans les yeux et lui indiquer que non, d'un simple signe de tête. Le russe soupira, s'assit à ses côtés sur un carton fermé, passa sa main dans ses cheveux et attira son visage vers le sien.
« Dans ce cas … tu ignores aussi que Ludmila y participe n'est-ce-pas … ? »
«»
Alors qu'il s'apprêtait à poser ses lèvres sur les siennes, Nirvana se dégagea de son emprise, le visage marqué la surprise. Repoussant la main qui s'était glissée sur sa joue, elle se redressa et quitta l'entrepôt en moins de cinq secondes, laissant son camarade seul. Se dirigeant vers le centre de la ville, elle parcourut les environs, évita les forces armées ennemis et se mêla à la population pour récupérer les informations nécessaire à ce nouveau fléau qui n'allait pas tarder à s'abattre sur le monde. Était-ce une nouvelle décision prise par Eknel Sinoth et ses ministres ? Elle avait beau ignorer les nouveautés, elle savait tout de même qui était au pouvoir depuis que toutes les têtes pensantes et dirigeantes de chaque pays avaient été annihilées. Qu'importe l'origine de ce prétendu jeu, Nirvana le sentait mal et se demandait encore pourquoi Ludmila s'était portée volontaire …

Il ne lui fallut qu'une bonne quinzaine de minutes pour être mise au courant de la nature de ces jeux et de leur but. Afin de réquisitionner ces quelques détails, elle avait osé parler à de purs inconnus qui s'étaient livrés à elle sans rien cacher. Les gens étaient bavards, ils ressentaient le besoin de communiquer et encore plus de diffuser de prétendues rumeurs sur l'issue de cette entreprise insensée. Ainsi Ludmila s'était-elle portée volontaire à la recherche de l'Atlantide … Il semblait que Sinoth et ses sbires avaient organisés cet événement dans le but de réjouir les habitants du monde entier, les faire se réunir pour une cause commune : la recherche de la prospérité et l'assurance de voir le pays représenté couronné de gloire. De plus, les volontaires et chefs d'équipe devaient recruter des professionnels afin de s'assurer de la réussite de leur aventure …
Une flamme nouvelle brilla dans les yeux de la jolie Nirvana qui s'éclipsa et retourna au domicile familial des Dostoïevski après plusieurs heures de route.

« Nirvana Shiva Dostoïevski, vingt ans, chasseuse … »

Elle s'était présentée et avait mis en avant ses compétences, ne restait maintenant plus qu'aux chefs d'équipe de choisir. Bien qu'elle douta que sa sœur ne la choisisse, elle gardait espoir quant au second chef d'équipe de la Russie … Aleksei qu'il s'appelait, elle l'avait entendu alors qu'ils étaient tous interviewés les uns après les autres. Il semblait imbu de sa personne, un peu trop confiant mais Nirvana ne jugeait pas les gens. Elle les écoutait, adhérait ou non à leurs idées mais ne se prononçait presque jamais. Les autres concurrents au poste de chasseur semblaient redoutables … Haussant la tête, réajustant sa queue de cheval et les lunettes teintées sur ses yeux fragiles, elle attendit patiemment dans la pièce qui leur était réservée de savoir quel serait alors sa destinée, ne cherchant pas un seul instant à dévisager les autres ni à faire connaissance. Ce qui importait le plus était la mallette qu'elle tenait à la main et qui comprenait son fusil à précision ainsi qu'un arc tout comme ses précieuses balles et flèches. Balles explosives, balles à bout pointu, flèches empoisonnées,
Le temps où son épaule droite était endommagée était bien loin … À présent, son sort était entre les mains de ces fameuses hostilités se profilant au loin. Allait-elle être obligée de tuer pour protéger les siens ? Parviendrait-elle à s'entendre avec sa sœur ? Deviendrait-elle plus sociable ? Rien n'était moins sur mais rien ne lui laissait présager le contraire. Les aventures changent les gens disait-on …

derrière l'écran


Par quel prénom peut-on t'appeler : Appelez-moi Cleiya, Nir', PandyPanda, hep toi là-bas, enfin comme vous voulez quoi du moment que je me reconnaisse
Ton pseudo sur la toile : Cleiya
Combien tu as soufflé de bougies : 20 hivers !
Comment t'as découvert Search Games : Par Harissa Mywonouninette /O/
Pourquoi tu as décidé de t'inscrire : Parce que moi et l'Atlantide c'est une véritable histoire d'amour et ce depuis que j'suis toute petite et que je rêvais moi aussi de vivre au beau milieu de la mer avec des cheveux blancs, des yeux bleus et un trop beau collier qui brille /O/
Tu as lu le réglement ? Alors son p'tit code c'est ? : Validé par Mywon.
Ta citation favorite : IN VINO VERITAAAAAAS
Le mot de la fin: Je vous aime comme j'aime les dragibus /O/


Cette fiche a été codée par Orange de CSSActif et modifiée par Eylika.


_________________________


Take This Night. « there are things, I have done. there's a place, I have gone. there's a beast and I let it run ... now it's running my way. there are things, I regret. that you can't forgive, you can't forget. there's a gift that you sent ... you sent it my way. so take this night. wrap it around me like a sheet, I know I'm not forgiven but I need a place to sleep - RAIN BIRD »



Dernière édition par Nirvana S. Dostoïevski le Ven 29 Juin - 20:34, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mywon N. Abernathy
The fonda rules your world
♙ STATUT : Ancien chef de l'équipe USA. J'étais pour la course et je suis fasciné par l'Atlantide.
♙ DATE D'INSCRIPTION : 02/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 727
♙ AGE : 26


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Jeu 28 Juin - 19:28

BIENVENUE OFFICIELLEMENT PANDOUNETTE

_________________________

MYWON NAÏRICK ABERNATHY
I remember tears streaming down your face when I said, I'll never let you go, when all those shadows almost killed your light, I remember you said, don't leave me here alone, but all that's dead and gone and passed tonight, just close your eyes, the sun is going down, you'll be alright, no one can hurt you now, come morning light, you and I'll be safe and sound.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nirvana S. Dostoïevski
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Russie
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 110
♙ AGE : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Jeu 28 Juin - 19:30

MERCI HARISSOUNETTE JE SUIS TELLEMENT CONTENTE D'ÊTRE ICIIIIII À L'OUVERTURE MÊME EN COMPAGNIE DE GNOUGNOU LE MOUTON AU PELAGE ARC-EN-CIEL AUSSI DOUS QUE DU COTON

_________________________


Take This Night. « there are things, I have done. there's a place, I have gone. there's a beast and I let it run ... now it's running my way. there are things, I regret. that you can't forgive, you can't forget. there's a gift that you sent ... you sent it my way. so take this night. wrap it around me like a sheet, I know I'm not forgiven but I need a place to sleep - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Elayka T. Saÿtanem
J'administre Search Games
♙ STATUT : Civil contre la course.
♙ DATE D'INSCRIPTION : 30/01/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 205
♙ AGE : 22
♙ LOCALISATION : Fly ♪


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Jeu 28 Juin - 20:05

HEY !
Je suis fan de ton histoire elle est trop classe
...Bienvenue ? (wi ? C'ça qu'on dit ? /ZBAF)



POWA

_________________________


Just live my life.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mywon N. Abernathy
The fonda rules your world
♙ STATUT : Ancien chef de l'équipe USA. J'étais pour la course et je suis fasciné par l'Atlantide.
♙ DATE D'INSCRIPTION : 02/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 727
♙ AGE : 26


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Jeu 28 Juin - 20:33

... Je crois que je lirais tout ça au boulot. XD
Je te valide ton code !

_________________________

MYWON NAÏRICK ABERNATHY
I remember tears streaming down your face when I said, I'll never let you go, when all those shadows almost killed your light, I remember you said, don't leave me here alone, but all that's dead and gone and passed tonight, just close your eyes, the sun is going down, you'll be alright, no one can hurt you now, come morning light, you and I'll be safe and sound.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Nirvana S. Dostoïevski
J'suis un vrai membre tahvu
♙ STATUT : Russie
♙ DATE D'INSCRIPTION : 27/06/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 110
♙ AGE : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Ven 29 Juin - 0:03

Kaÿkaÿ - Merci ma poulette aux yeux aussi arc-en-ciel que Gnougnou notre mascotte adorée qui va nous suivre lors de notre long périple
Nous faudra un lien de la mort qui tue entre Chasseuses éleveuses de moutons
Je suis contente que mon histoire te plaise, j'ai été très inspirée et j'aurais encore pu rajouter plein de détails croustillants /O/

Mywon - Ouais j'suis déjà à demi-validée grâce au code (<- il est drôle lui aussi)

_________________________


Take This Night. « there are things, I have done. there's a place, I have gone. there's a beast and I let it run ... now it's running my way. there are things, I regret. that you can't forgive, you can't forget. there's a gift that you sent ... you sent it my way. so take this night. wrap it around me like a sheet, I know I'm not forgiven but I need a place to sleep - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Ven 29 Juin - 21:37

    Bienvenue parmi nous
    Bon courage pour le reste ! I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Sam 30 Juin - 6:12

BIENVENUE MA PANDY PANDAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mywon N. Abernathy
The fonda rules your world
♙ STATUT : Ancien chef de l'équipe USA. J'étais pour la course et je suis fasciné par l'Atlantide.
♙ DATE D'INSCRIPTION : 02/02/2012
♙ CRAYONS CASSÉS : 727
♙ AGE : 26


Informations RPsiennes
♙ EUX:
♙ LES NOTES:
♙ RECOMPENSES ACQUISES:

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life Sam 30 Juin - 21:38

MON DIEU, J'AI A-DO-RE ! Magnifique histoire, tu écris vraiment bien c'est ouf, et le contexte est tellement bien saisie que j'en suis toute émue xD





Bravo Nirvana !








Tu es validé ! Tu vas pouvoir commencer à RP, mais avant ça, voici quelques petites choses à faire pour évoluer correctement parmi nous :

♙ Commence par faire recenser ton avatar pour de bon ici en n'oubliant pas de poster également dans le bottin des prédéfinis si ton choix s'est porté sur un PV.
♙ Passe également dans cette partie pour te faire recenser dans les différents sujets qui concernent ton personnage, c'est très important !
♙ Il va te falloir créer une fiche de liens pour ton personnage, personne ne mord ici et tu pourras peut-être faire des connaissances ?
♙ Puis une fiche de RP qui est pratique pour accéder directement à tes écris. Mais n'oublie pas, le formulaire n'est pas obligatoire !
♙ N'oublie pas de remplir tous les champs de ton profil, et surtout les liens de tes fiches pour qu'on puisse facilement et rapidement les consulter ! Génère également ta fiche de personnage, qu'on puisse suivre ton avancée !
♙ RP c'est bien joli, mais je te conseille de lire les intrigues pour pouvoir évoluer en conséquence et te tenir au courant de ce qui se passe chez les concurrents.
♙ Tout est okay, tu peux commencer à t'amuser ! (si ça n'était pas encore le cas jusqu'à présent). Si tu as la moindre question, toute l'équipe est à ton écoute et sa boîte à MP t'est grande ouverte !

Bon jeu sur Search Games !

_________________________

MYWON NAÏRICK ABERNATHY
I remember tears streaming down your face when I said, I'll never let you go, when all those shadows almost killed your light, I remember you said, don't leave me here alone, but all that's dead and gone and passed tonight, just close your eyes, the sun is going down, you'll be alright, no one can hurt you now, come morning light, you and I'll be safe and sound.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life

Revenir en haut Aller en bas

NIRVANA ϟ I Was Looking For A Breath Of Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Breath Of Life
» [MANGA] Breath of Fire IV
» bon anniversaire Nirvana
» Nirvana, Guns & Roses and so on...
» Bleach amv death breath HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SEARCH GAMES : ATLANTIS :: Vos personnages :: Votre présentation :: C'est tout bon !-